Derniere Minute
Désormais www.amanien.info sur tablette, smartphone, traduit en plusieurs langues et affiche les pharmacies de garde. Contact: 40 01 35 92 |
Visite(s)

Biographie

ASSAHORE Konan Jacques Directeur Général du Trésor et de la Comptabilité Publique

Né le 8 Juillet 1961, ASSAHORE Konan Jacques est marié, père de 05 enfants.

ÉTUDES UNIVERSITAIRES ET ACADÉMIQUES
1989 : Diplômé du Cycle Supérieur de l’École Nationale d’Administration (Option Trésor) ;
1987 : Maitrise en Droit Public à l’Université Nationale de Côte d’Ivoire.

EXPÉRIENCE PROFESSIONNELLE AU TRÉSOR PUBLIC

Depuis juin 2011 : Directeur Général Adjoint du Trésor Public :

- Contribution à la définition des orientations stratégiques ;
- Contribution à la définition et à la conduite de la politique managériale ;
- Garant aux côtés du Directeur Général des valeurs de l’institution ;
- Mise en œuvre des politiques publiques préalablement définies dans les domaines confiés ;
- Pilotage de projets stratégiques :

Compte Unique du Trésor (CUT) :
o Élaboration du document de stratégie de mise en place du CUT ;
o Suivi de l’étude d’impact de la clôture des comptes publics dans le système bancaire privé ;
o Sensibilisation des acteurs (Représentant Résident du FMI, Gouverneurs de District, Présidents de Conseils Régionaux, Maires, Directeurs Généraux des EPN, Directeurs Généraux de Banques, etc.) ;
o Conduite de la phase pilote.

Revue des applications informatiques dans le cadre de la mise en œuvre des directives de l’UEMOA ;
o Suivi de la mission AFRITAC sur les macros processus ;
o Suivi des recommandations.

- Représentation institutionnelle et participation aux négociations avec les partenaires au développement :
- Membre de la délégation présidentielle ayant négocié l’emprunt Congo ;
- Participation aux négociations de divers prêts projets (Banque Mondiale, BAD, BOAD)
- Membre du Comité Technique Interministériel de la CAN 2021.

- Coordination avec l’ensemble du système bancaire de l’UEMOA, des négociations de restructuration de l’encours des bons du Trésor non honorés du fait de la crise post électorale (607 milliards de FCFA retraités) :
- Discussion avec les places financières de la Sous-Région (Dakar, Cotonou, Ouagadougou, etc.) ;
- Discussion séparée avec la Banque Régionale des Marchés (BRM) du Sénégal ;
- Conclusion de différents accords.
- Coordonnateur depuis 2011 des activités de mobilisation des ressources sur le marché des capitaux :
- Vice-Président du Comité chargé de conduire la première notation financière de la Côte d’Ivoire ;
- Membre du Comité chargé de conduire l’émission inaugurale de l’eurobond 2014 et de l’émission de l’eurobond 2015 ;
- Membre du Comité chargé de conduire l’émission du SUKUK 2015 ;
- Participation aux Roads Shows dans les 8 pays membres de l’UEMOA dans le cadre des émissions de titres publics ;
- Négociations avec les Investisseurs Institutionnels (Banques, Sociétés d’Assurances et Institutions de Sécurité Sociale) ;
- Structuration des emprunts TPCI et contributions à leur placement ;
- Conduite de la stratégie de communication (promotion radio-télé) à l’intention des particuliers dans le cadre des emprunts TPCI.

- Coordination des activités de divers comités :
Comité Permanent de Concertation Etat/secteur bancaire sur la commande publique :
o Conduite des réunions mensuelles du Comité Trésor Public - APBEF-CI -Direction Générale du Budget et des Finances (DGBF) ;
o Suivi de la mise en œuvre des engagements de chaque acteur du Comité.

Comité de Suivi des Titres d’État et Instruments Financiers (COSTEIF) :
o Élaboration de la stratégie d’intervention sur le marché des capitaux ;
o Élaboration du calendrier d’intervention sur le marché des capitaux ;
o Préparation des documents d’émission (arrêté, note d’information, suivi du visa de la note d’information auprès du Conseil Régional de l’Epargne Publique et des Marchés Financiers) ;
o Suivi des évènements sur valeur (tombées d’échéance) ;
o Suivi de la mise en œuvre du programme d’activités du Comité ;
o Élaboration du rapport annuel d’activités.

Comité de promotion de la bancarisation :
o Conduite des réunions mensuelles avec les membres du Comité (BCEAO - APBEF-CI -Association Professionnelle des Services Financiers Décentralisés - Association des Usagers des Banques - Direction Générale des Impôts) ;
o Suivi des diligences ;
o Conduite des campagnes de sensibilisation.

Comité Balance :
o Conduite des réunions hebdomadaires ;
o Suivi du Tableau d’Avancement de la Comptabilité (TAC) des postes comptables;
o Suivi de la production de la Balance Générale des Comptes du Trésor (BGCT) ;
o Suivi des diligences ;
o Suivi de la production du Compte Général de l’Administration des Finances (CGAF).

Comité TOFE base BGCT :
o Conduite des réunions hebdomadaires ;
o Suivi des diligences ;
o Suivi de la production du Tableau des Opérations Financières de l’État (TOFE base BGCT).


2005 – 2011 : Agent Comptable de la Dette Publique (ACDP) :

- Suivi de la Trésorerie des projets cofinancés (gestion de 200 comptes bancaires ouverts à la Banque Nationale d’Investissement) ;

- Suivi de la trésorerie de la dette publique (gestion de 5 comptes bancaires dont 2 à la BCEAO, 1 à Citibank New York, 1 à Citibank Paris, et 1 à la Banque de France) ;
- Paiement des dépenses de la dette publique (dette conventionnée, valeurs mobilières, dette extérieure) ;
- Paiement des dépenses des projets cofinancés ;
- Gestion comptable des dettes avalisées et des dettes rétrocédées ;
- Gestion comptable de la dette titrisée ;
- Recouvrement du versement des entreprises ;
- Établissement mensuel de 205 états de rapprochements bancaires ;
- Gestion comptable de la dette extérieure dans le cadre de l’initiative PPTE ;
- Réévaluation de la dette extérieure en devise en fin d’année ;
- Reddition des comptes ;
- Suivi des relations avec la BCEAO et les Bailleurs de fonds (FMI, BIRD, BAD, UE,
etc.) ;
- Création de la catégorie des Agents Comptables de Projets ;
- Contribution à la mise en place de l’instruction 192 sur la gestion des projets cofinancés.

2000 – 2005 : Trésorier Général de Yamoussoukro :
- Mobilisation des recettes fiscales et non fiscales de l’État ;
- Mobilisation des taxes communales ;
- Gestion des valeurs inactives de l’État et de la commune ;
- Gestion de la Trésorerie de l’État et de la Commune ;
- Paiement des dépenses de l’État et de la Commune ;
- Production de la Comptabilité des opérations de l’État et de la Commune ;
- Reddition des comptes de l’État et de la Commune ;
- Suivi et encadrement des postes comptables de la circonscription financière ;
- Secrétariat du Comité de Trésorerie de la Région des Lacs ;
- Représentation ;
- Membre du Comité de Jugement des Offres (COJO) au niveau départemental.

1999 – 2000 : Agent Comptable de la Dette Publique (ACDP) :
- Suivi de la Trésorerie des projets cofinancés (gestion de 150 comptes bancaires) ;
- Suivi de la trésorerie de la dette publique (gestion de 5 comptes bancaires) ;
- Paiement des dépenses de la dette publique (dette conventionnée, valeurs mobilières, dette extérieure) ;
- Paiement des dépenses des projets cofinancés ;
- Gestion comptable des dettes avalisées et des dettes rétrocédées ;
- Recouvrement du versement des entreprises ;
- Établissement mensuel de 155 états de rapprochements bancaires ;
- Gestion comptable de la dette extérieure ;
- Reddition des comptes ;
- Suivi des relations avec la BCEAO et les Bailleurs de fonds (FMI, BIRD, BAD, UE,
etc.).

1997 – 1999 : Trésorier Général d’Aboisso :
- Mobilisation des recettes fiscales et non fiscales de l’État ;
- Encaissement des recettes douanières ;
- Mobilisation des taxes communales ;
- Gestion des valeurs inactives de l’État et des communes ;
- Paiement des dépenses de l’État et des communes ;
- Gestion de la Trésorerie de l’État et des communes ;
- Tenue de la Comptabilité des opérations de l’État et des communes ;
- Production du compte de gestion de l’État et des communes ;
- Suivi et encadrement des postes comptables de la circonscription financière ;
- Représentation.

1996 – 1997 : Fondé de Pouvoirs à l’Agence Comptable Centrale de la
Comptabilité (ACCC) :
- Contribution à la définition et la conduite de la politique managériale ;
- Garant aux côtés de l’ACCC des valeurs du service ;
- Suivi de la trésorerie globale de l’État à travers le compte principal ouvert à la BCEAO ;
- Suivi de la gestion des devises ;
- Suivi des comptes des Collectivités Territoriales, des EPN et des Sociétés d’État ouverts dans les livres du Trésor Public;
- Suivi des obligations cautionnées ;
- Suivi des approvisionnements des postes comptables ;
- Élaboration de l’instruction sur l’encaisse maximum à détenir par les postes comptables ;
- Tenue de la comptabilité du poste ;
- Production des comptes de gestion.

1994 – 1996 : Chargé d’Études du Directeur Général du Trésor et de la Comptabilité Publique :
- Examen de dossiers de Conseils d’Administration ;
- Réalisation d’études spécifiques ;
- Production de mémos et de fiches techniques.

1992 – 1994 : Chef de Service des comptes et budgets communaux à la Direction de la Comptabilité Parapublique (DCPP) :
- Réception et examen des budgets communaux ;
- Participation aux réunions de la commission d’examen et d’approbation des budgets communaux ;
- Assistance aux Receveurs Municipaux dans la tenue de la comptabilité des Collectivités Territoriales ;
- Mise en état d’examen des comptes de gestion des Receveurs Municipaux ;
- Transmission des comptes de gestion à la Chambre des Comptes de la Cour Suprême ;
- Animation de modules à l’intention des Maires, pour le compte du Bureau International du Travail (BIT) sur la gestion financière et comptable des Collectivités Territoriales.

1990 – 1992 : Agent à la Direction de la Comptabilité Parapublique (DCPP) :
- Mise en état d’examen des comptes de gestion des Receveurs Municipaux ;
- Participation aux missions d’assistance dans les recettes municipales ;
- Élaboration des procès-verbaux et comptes rendus des réunions de service.


AUTRES EXPÉRIENCES PROFESSIONNELLES

2016 : Proposé pour représenter l’État de Côte d’Ivoire au sein du Conseil
d’Administration de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) et du Dépositaire Central/Banque de Règlement (DC/BR) ;

2013 – 2014 : Président du Conseil d’Administration de la Banque pour le
Financement de l’Agriculture (BFA) :
- Représentant de la vision et des intérêts de l’État ;
- Présidence des réunions du Conseil d’Administration ;
- Présidence des Assemblées Générales ;
- Suivi du contrôle de la Banque ;
- Fixation des modalités et du montant de la rémunération et des avantages en nature du Directeur Général ;
- Détermination de la durée de fonction du Directeur Général ;
- Examen et étude des dossiers du Conseil d’Administration ;
- Gestion du conflit social entre le Directeur Général et le personnel.

Depuis 2013 : Membre du Conseil d’Administration de la NSIA Banque :
- Représentant de la vision et des intérêts de l’État ;
- Contribution à la détermination des orientations et des objectifs de la Banque ;
- Participation au contrôle permanent de la gestion de la Banque ;
- Adoption et validation des comptes ;
- Examen et études des dossiers du Conseil ;
- Participation aux réunions du Conseil d‘Administration ;
- Membre du Comité d’éthique.

2012 : Membre du Conseil d’Administration de la Banque de l’Habitat de Côte d’Ivoire (BHCI) :
- Représentant de la vision et des intérêts de l’État ;
- Contribution à la détermination des orientations et des objectifs de la Banque ;
- Participation au contrôle permanent de la gestion de la Banque ;
- Adoption et validation des comptes;
- Examen et études des dossiers du Conseil ;
- Participation aux réunions du Conseil d‘Administration.

2011 – 2013 : Membre du Conseil d’Administration de Côte d’Ivoire Télécom
(CI-TELCOM) :
- Représentant de la vision et des intérêts de l’État ;
- Contribution à la détermination des orientations et des objectifs de la Société ;
- Participation au contrôle permanent de la gestion de la Banque ;
- Adoption et validation des comptes ;
- Examen et études des dossiers du Conseil ;
- Participation aux réunions du Conseil d‘Administration.

Depuis 2011 :Membre représentant l’État de Côte d’Ivoire au sein du Conseil
Régional de l’Épargne Publique et des Marchés Financiers (CREPMF) :
- Contribution à la détermination des orientations et des objectifs de l’organe ;
- Examen des dossiers d’agrément des intervenants commerciaux;
- Examen des dossiers de visa des émissions de titres publics ;
- Examen des dossiers d’agrément des émissions des autres acteurs du marché ;
- Participation aux sessions tournantes du Conseil Régional dans les 8 pays membres de
l’UEMOA.

2008 – 2011 : Membre du Conseil d’Administration de la Société Ivoirienne de Banque (SIB) :
- Représentant de la vision et des intérêts de l’État ;
- Contribution à la détermination des orientations et des objectifs de la Société ;
- Participation au contrôle permanent de la gestion de la Banque ;
- Adoption et validation des comptes ;
- Examen et études des dossiers du Conseil ;
- Participation aux réunions du Conseil d‘Administration ;
- Membre du Comité d’Audit.

1992-1997 : Formateur à l’École Nationale d’Administration (ENA) :
- Chargé de cours de gestion financière et comptable des Collectivités Territoriales ;
- Chargé de cours sur l’organisation et le fonctionnement du Trésor Public.


MISSIONS HORS CÔTE D’IVOIRE

2015 : Conduite de la mission de benchmarking au Cameroun sur le CUT ;
2014 : Participation au Forum Investir en Côte d’Ivoire en compagnie du Premier Ministre (Londres) ;
2014 : Participation aux Assemblées du Printemps du FMI et de la Banque Mondiale (Washington) en compagnie du Premier Ministre ;
2013 : Membre de la délégation présidentielle à l’occasion de la visite d’État du Président de la République au Congo Brazzaville ;
2012 : Participation au Conseil d’Administration de Côte d’Ivoire Télécom à Paris (France) ;
2012 : Participation au Conseil d’Administration de la SIB avec Attijariwafa Bank comme actionnaire majoritaire à Casablanca (Maroc) ;
2011 : Participation au Conseil d’Administration de la SIB à Paris (France) dans le cadre du rachat de la SIB par Attijariwafa Bank ;
2010 : Participation au Conseil d’Administration de la SIB à Paris (France) ;
2009 : Participation au Conseil d’Administration de la SIB à Paris (France) avec le Crédit Agricole comme actionnaire majoritaire;
2009 : Voyage d’études de l’Association des Comptables Supérieurs du Trésor Public (ACST-CI) en qualité de Président de l’Association (Maroc) ;
2004 : Voyage d’études au Trésor Sénégalais en qualité de Président de l’ACST-CI (Sénégal).


STAGES ET FORMATIONS PROFESSIONNELLES

2016 : Formation sur le MCC (Millenium Challenge Corporation) à Abidjan ;
2014 : Formation sur la notation financière (Bloomfield Investment) à Abidjan ;
2012 : Sessions de renforcement des capacités sur les thèmes : marché financier régional, marché monétaire, notation souveraine, rôle de la BRVM/DCBR à Abidjan ;
2010 : Formation sur la Qualité dans le service Public à l’AFNOR Paris ;
2010 : Formation sur la norme ISO 9001 à l’AFNOR Lyon ;
2008 : Formation MIRI (HEC Paris) à Abidjan ;
2004 : Formation sur le thème : la gestion axée sur les résultats et les indicateurs de performance (SETYM Montréal).

CONNAISSANCES INFORMATIQUES
- Word ;
- Excel ;
- Powerpoint ;
- Outils Internet.


LANGUES
- Français : Lu et parlé, niveau excellent ;
- Anglais : Lu et parlé, niveau moyen ;
- Allemand : Lu, niveau moyen.

VIE ASSOCIATIVE ET LOISIRS
- Président de Club de Maracana (Club des Amis du Samedi de Yopougon) ;
- Conseiller Spécial du Président de la Mutuelle de développement de Boukébo S/P Languibonou (Bouaké) ;
- Président de l’Association des Comptables Supérieurs du Trésor Public (ACST-CI) ;
- Lecture de revues économiques ;
- Voyages. [...]
[...]

Actualités Biographie

Mondial Russie 2018/ CÔTE D’IVOIRE - Maroc : Le Sélectionneur des Éléphants et ses joueurs confiants pour un match décisif le samedi contre le Maroc
FOOT JEUNES / 11èm EDITION-MONDIALITO 2017 : EFY, GRAND VAINQUEUR
Après ses médailles aux mondiaux d’athlétisme: Le chef de l’État offre 40 millions à Marie Josée Talou
FOOTBALL/ ÉLIMINATOIRES MONDIAL RUSSIE 2018 (4èm Journée CIV-GABON : (1-2)) LES ÉLÉPHANTS CALENT
8ème Jeux de la Francophonie-Basket-ball (Féminin):la Côte d’Ivoire éliminée par le Sénégal
FOOTBALL/ VIIIème Jeux de la Francophonie: La Côte d’Ivoire qualifiée pour les demi-finales
8ème Jeux de la Francophonie: Deux médailles d’or pour la Côte d’Ivoire en une journée
Yamoussoukro/ FC Kb plus veut jouer la coupe du district
Éliminatoires CAN 2019: Malick Tohé appelle à la mobilisation
Finale du tournoi mémorial Mme Dombrowski ce dimanche 28 mai à San-Pedro
Eléphants: Kamara Ibrahim nommé sélectionneur chez les locaux
FIMADA (MARACANA) / SUPER DIVISION 2017 : GEMC DE YOPOUGON NOUVEAU CHAMPION DE COTE D’IVOIRE
Le Ministre Amichia François Albert inaugure le stade de Tiebissou
Tennis Academy: La sélection des participants de la seconde édition lancée
San-Pedro/ La 5ème édition du tournoi de pétanque doté du trophée Bakayoko Moussa
Conférence de presse de Marc Wilmots: « Mon 1er objectif est la qualification pour la coupe du monde »
Équipe nationale de football: Le Belge Marc Wilmots nouveau sélectionneur
CAF :Ahmad Ahmad nouveau patron du foot africain
FOOTBALL-ELEPHANTS/ Michel Dussuyer (Ex-sélectionneur des Eléphants): « Je pars ... pour l’avenir des Eléphants »
FOOTBALL/ Éléphants de Côte d’Ivoire: Le sélectionneur Français des Éléphants, Michel Dussuyer a démissionné

PENSEE DU JOUR

« De nos jours, plus sans doute qu’au cours des époques successives qu’a traversées l’humanité, la paix mondiale est indivisible."
Vœux du Corps diplomatique, 1er janvier 1967
FELIX HOUPHOUET BOIGNY

METEO

RECEVOIR NOS ARTICLES

Enregistrer votre Nom et votre Email et recevez nos bulletins d'informations hebdomadaire

THEME AUDIO DE LA SEMAINE

Amani Djoni

INVITE DU JOUR

Bilan et perspectives de la MUGEFCI avce SORO Mamadou PCA de la MUGEFCI

ON DIT KOI?

Afrique : la croissance chinoise et européenne donne une "impulsion positive" en Afrique subsaharienne (FMI) LOME, 10 novembre (Xinhua) -- La croissance des principaux partenaires commerciaux de l'Afrique, notamment la Chine et la zone euro, donne une "impulsion positive" à l'activité dans la région subsaharienne du continent, a estimé jeudi Sampawende Jules Tapsoba, le représentant résident du Fonds monétaire international (FMI) au Togo. Présentant à Lomé le résumé analytique du rapport de l'institution financière sur les perspectives économiques régionales en Afrique subsaharienne, il a indiqué que "la vigueur accrue de la croissance mondiale, notamment chez les principaux partenaires commerciaux que sont la Chine et la zone euro, donne une impulsion positive à l'activité en Afrique subsaharienne". M. Tapsoba note, en outre, que le regain d'appétit pour les rendements a entraîné un rebond des émissions obligataires souveraines dans les pays frontaliers de la région. "Cependant, la faiblesse des cours des matières premières continue de peser sur les perspectives de croissance pour les pays exportateurs de produits de base", a-t-il ajouté. Le résumé analytique fait ressortir qu'en Afrique subsaharienne la conjoncture extérieure s'améliore, alors que la reprise reste modeste et que s'accentuent les vulnérabilités. Le taux de croissance devrait atteindre 2,6% en 2017, mais continuera de se redresser pour atteindre 3,4% en 2018, apprend-on dans ce document qui relève que, dans beaucoup de pays qui connaissent une expansion plus rapide, la croissance continue d'être tributaire des dépenses publiques et que cela alourdit la dette. Le représentant du FMI a estimé que les pays de l'Afrique subsaharienne devaient, entre autres, mener des réformes structurelles et saisir les occasions de pousser la croissance au-delà des projections actuelles. Cela pourra se faire en agissant, a souligné M. Tapsoba, sur le front de la transformation structurelle et de la diversification des exportations, y compris l'amélioration de l'accès au crédit, des infrastructures et du cadre réglementaire avec la mise en valeur de la main-d'oeuvre qualifiée.
Cap-Vert : la sécheresse affectera 70.000 personnes, selon le gouvernement PRAIA, 10 novembre (Xinhua) -- La sécheresse au Cap-Vert va affecter directement et indirectement environ 70.000 personnes, soit près de 13% de la population de l'archipel, a annoncé jeudi le ministre de l'Agriculture Gilberto Silva. Le gouvernement va intensifier la mise en œuvre des mesures du programme d'urgence d'aide aux sinistrés, a-t-il déclaré après avoir signé un accord avec des établissements de micro-finance pour l'exécution d'une ligne de crédit de 453.000 euros pour le secteur agricole. Accorder des crédits à des conditions concessionnelles est l'une des mesures visant à atténuer les effets de la sécheresse et de la mauvaise année agricole dans le pays, en plus d'un programme d'urgence gouvernemental d'environ 7 millions d'euros qui devrait couvrir 17.200 familles. Les fermiers, les éleveurs, les familles touchées et les partis politiques de tout l'archipel ont appelé à une action urgente sur le terrain. M. Silva a assuré que les mesures n'attendront pas l'approbation du budget de l'Etat pour 2018, rappelant qu'il s'agit d'un programme d'urgence déjà mis en œuvre. "Le budget de l'Etat pour 2018 apportera également des mesures", a-t-il ajouté, indiquant qu'il y aura une exemption de taxes et de droits de douane à l'importation et à la commercialisation d'aliments et de médicaments pour animaux ainsi que sur le matériel pour l'irrigation goutte à goutte. Le Cap-Vert a connu des niveaux de précipitations très faibles cette année, ce qui a presque complètement compromis la campagne agricole du pays, entraînant une baisse des récoltes et une hausse des prix sur les marchés. Le manque de pluie affecte également les éleveurs de bétail, qui vendent déjà les animaux à bas prix, pour éviter de nombreuses pertes.
Centrafrique : plus de 1.000 victimes de violence sexuelle depuis janvier (MSF) BANGUI, 8 novembre (Xinhua) -- John Johnson, coordonnateur terrain de l'ONG humanitaire Médecins sans frontières (MSF), a indiqué mercredi à Xinhua que 1.253 victimes de violences sexuelles des deux sexes avaient été prises en charge entre janvier et septembre 2017. M. Johnson a précisé que cette prise en charge gratuite concernait les victimes des violences sexuelles résidant à Bangui ou dans des provinces de la République centrafricaine (RCA) et comprenait des soins médicaux et une assistance psychosociale, voire juridique. Il a conseillé aux victimes des violences sexuelles de se présenter dans une clinique le plus tôt possible, au plus tard trois jours après l'incident, afin d'améliorer la lutte contre les infections sexuellement transmissibles. Les violences sexuelles sont de plus en plus utilisées comme une arme psychologique visant à ébranler l'adversaire. Il faut ajouter à cela les pesanteurs socio-culturelles qui font que certaines victimes préfèrent taire leur agression par crainte de faire honte à leur communauté. Ce qui donne à penser que le chiffre de 1.253 victimes prises en charge par MSF ne serait qu'une partie émergée de l'iceberg. En outre, la situation socio-sécuritaire en RCA, avec la persistance des menaces des groupes armés, fait que de nombreux travailleurs humanitaires ont réduit leurs interventions dans certaines localités, voire retiré purement et simplement leur personnel sur place.

KIOSQUE A JOURNAUX

Amanien.info © 2017 Tous droits réservés