San-Pedro: Un incendie causé par une bouteille de gaz ravage une cour entière

Mercredi 8 août 2018 dans la matinée, un incendie s'est déclaré,  dans le quartier Bardot 16-1. Selon les témoignages recueillis sur place, c'est aux environs de 10H et 11H que l'incendie s'est déclenché. Tout est parti d'une bouteille de gaz, aux dires de certains habitants. «…j’ai allumé ma bouteille de gaz  pour préparer, après je flaire une odeur de chiffon brûlé. J’ai cru que c’était mon chiffon qui était brûlé, je regarde, je ne vois rien. Donc je suis allé vois dans ma chambre, je n’ai rien vu, le moment où je sortais, je regarde derrière,  chez une voisine, j’ai entendu une explosion  et à même temps le feu a pris toute la cour», a confié dame Méningboué Félicité D, victime du sinistre. Désespérée, elle a donné certaines précisions : « j’étais tellement paniqué que je n’ai pas pu sauver quelque chose...».

 

La population a déploré le temps mis par le groupement des sapeurs-pompiers arriver sur les lieux. « « On appelé, les sapeurs-pompiers ils ne sont pas venu, ils nous ont fait savoir que,  leur raccord  était gâté et c’est quand le feu à tout détruit qu’ils sont arrivés. Donc les jeunes du quartier  se sont  fâchés et ils ont commencés à les lapider», a laissé entendre Coulibaly Alassane, une autre victime.

 

Selon les explications du préfet de région, informé de cette situation, a alerté le CSU mais celui-ci ne pouvait pas apporter son secours à cause de la panne technique de son fourgon. Il a alors, réquisitionné les sapeurs pompiers du port et ceux de Bolloré qui malheureusement arrivés sur les lieux ont été refoulé par la population.

 

« Le témoignage que nous avons eu, nous dit que c’est en trente minutes que tout est parti. Soyons sérieux, pour les pompiers, vous savez ou ils habitent et voyez un peu la distance, en trente minutes ils ne pouvaient pas arriver  à l’heure » a-t-il expliqué.  ‘’C’est une situation qui est arrivée, je voudrais vraiment vous demander, beaucoup de courages  et j’ai déjà rendu compte au ministre  et d’ici peu, je reviendrai vers vous c’est pourquoi. J’ai fait recenser toutes les victimes ils vont aller tout à l’heure au commissariat pour faire une déposition. Je vous apporte déjà en attendre les voix plus autorisées pour la compassion du gouvernement de l’Etat de Côte d’ivoire’' a-t-il ajouté. 

Lagognon Thierry

PARTENAIRES