San-Pedro : La plage fermée aux restaurants et autres activités

 

A San-Pedro, certaines initiatives du maire de la commune de San-Pedro mettent en mal l’intérêt de plusieurs opérateurs économiques.  

Mercredi 31 juillet, lors d’une rencontre accordée à ‘’Amanien.info’’, les victimes ont critiqué la façon dont le maire Anoblé Félix a conduit l’opération de déguerpissement des restaurants et autres activités situés en bordure de la plage, orchestré le mercredi 24 juillet dernier.

 

Cette opération qui est dite surprenante par les victimes a été initiée par la municipalité au motif que leurs propriétaires se seraient installés de manière illégale sur le domaine public maritime. « On a tous nos papier et on paye nos impôts, on est en règles et ne comprend pas pourquoi on nous a délogé ?», s’interroge Gamen Koadio Ceccato, gérante du restaurant ‘’Nomad’s land’’.  Pour elle cette opération est inopportune. Elle justifie cette présence en ces lieux par le chômage et la pauvreté frappent la population.

« On a 14 familles qui vivent ici, et imaginez la tristesse de mes employés et la mienne et on doit partir! Pour aller où et pourquoi ? », se désole-t-elle. 

 «Nous sommes en colère, tristes et mécontents », renchérit dame Guirobo Suzanne, propriétaire d’un restaurant. « Aujourd’hui, ce restaurant est détruit et j’ai des dettes auprès des banques », s'insurge-t-elle, estimant qu’en tant que Secrétaire d’Etat chargé de la promotion des PME, le premier magistrat de la commune de San-Pedro devrait promouvoir leurs activités.

 

Constat, tout a été démoli et les propriétaires de restaurants et autres activités de ce site ne savent plus à quel saint se vouer. 

Il faut noter que, ces restaurants offraient aux agents de plusieurs structures, des services qu’ils n’ont pas dans les hôtels de luxes les plus proches.

Thierry Lagognon

PARTENAIRES