JIF 2019/ Une délégation du ministère de la femme à Bouaké pour sonner la grande mobilisation

 Une délégation du ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfant, a entrepris, les jeudi 22 et vendredi 23 février 2019, à Bouaké, une mission préparatoire de la cérémonie officielle de la journée internationale de la femme (JIF) qui se tiendra, le 8 mars 2019, dans la localité sous la Présidence de la Première Dame ivoirienne, Dominique Ouattara, marraine statutaire de cet événement.

Conduite par  le conseiller technique de la ministre Bakayoko-Ly Ramata, M. Aka Guy Claude, la délégation a visité des sites potentiels susceptibles d’accueillir plus de 10.000 personnes attendues pour l’apothéose. Puis,  elle a tenu des réunions d’échanges avec les populations, les autorités locales dont le corps préfectoral et les médias, pour partager l’information, sensibiliser et recueillir leurs propositions relatives à l’organisation de la cérémonie.

M. Aka et les autres membres de la délégation à savoir, la directrice générale de la Femme, de la Famille et l’Enfant, Dr Binaté Fofana Namisata, M. Legré Marcel, Mme Kouadio du Fonds femme et le responsable de la communication du ministère, Diabaté Soualiho, les ont exhortés à s’engager dans l’organisation et la mobilisation pour le succès de l’événement.

Au programme, il est prévu les 6 et 7 mars, à Bouaké, un atelier régional qui sera une tribune d’échanges entre différents acteurs pour identifier les besoins des femmes notamment en matière de production et de commercialisation des vivriers. Cette rencontre sera  précédée d’un premier panel national qui se tiendra à Abidjan le 28 févier. L’on note, entre autres activités, une caravane de sensibilisation sur les droits des femmes et une exposition pour leur promotion appelée village de la JIF.

La JIF est dédiée à la promotion des droits de la femme pour réduire les inégalités entre la gente féminine et les hommes. L’édition 2019 portera sur le thème «Le numérique, une solution pour l’autonomisation des femmes». L’objectif visé est d’inciter les femmes à s’inscrire dans le numérique pour d&eacu te;velopper leurs activités afin d’atteindre l’autonomisation et de contribuer au développement de leur pays.

 

Soualiho DIABATE

PARTENAIRES