Dernière minute

Commune de Morondo : Un château d'eau pour Séfrédjo

Un véritable ouf de soulagement pour Séfrédjo. En effet, ce village de la commune de Morondo, localité située à un peu plus de 60km au nord d’Abidjan, vient de recevoir un château d’eau de la part du maire Rhdp, Traoré Koudougou Moussa. C’était le 18 juillet 2019 à l’occasion du tout prémier conseil municipal délocalisé à Séfrédjo. L’évènement a eu pour cadre l’école primaire publique dudit village, en présence du Préfet de Kani, Boka Kouassi Vincent, le Sous préfet de Morondo, Gbéli Médard Gozé Dieudonné Gado, le représentant du Député Rhdp, l’honorable Koné Aboubacar Sidick, les chefs de villages du canton N’garadougou, les présidents des jeunes, les présidentes des femmes, le doyen El Hadj Koné Issouf de Hermakono, et les populations des villages environnants. La présentation du site du château a été précédée d’une série d’allocutions dont celle du Préfet de Kani, Boka Kouassi Vincent. ‘’ Je remercie toute la commune en général, et en particulier le village de Séfrédjo qui nous accueille. Remerciement également au maire et à toute son équipe. C’est avec joie que j’ai accepté de prendre part à ce conseil municipal délocalisé. C’est une très bonne initiative qui favorise le rapprochement entre les élus et les populations. Ce qui constitue un vrai facteur de développement. Les élections sont achevées, et tous les fils  de la commune doivent comprendre la nécessité de travailler main dans la main en vue du développement harmonieux de la commune. Sur ce, je déclare ouverte la session, et qu’elle se fasse dans de bonnes conditions’’, -t-il fait savoir. Respectant les consignes du Préfet, le maire Traoré Moussa et tout son conseil, ont appliqué à la lettre le chronogramme du conseil. ‘’ Nous plaçons notre mandat sous le sceau du développement. Il est question pour nous d’user de toutes nos relations pour concrétiser notre rêve. En effet, le slogan du Conseil régional : Bâtissons ensemble notre rêve de développement du Worodougou, doit plus que jamais être une réalité dans la commune de Morondo. C’est pourquoi, après l’école de Fingolo, nous avons mis le cap sur le château d’eau de Séfrédjo. Nous sommes venus avec les techniciens, et ils devront automatiquement se mettre à l’œuvre’’, a noté le maire. Qui, poursuivant, a ajouté que d’autres actions de développement suivront pour sortir toute la commune de sa longue léthargie. Ces propos ont été accueillis par un standing ovation. Outre le Préfet, il faut aussi rappeler que le Sous-préfet de Morondo, Gbéli Médard  Gado, les chefs de village du canton N’garadougou, les présidentes des femmes, les présidents des jeunes, les populations des villages environnants comme Hermakono, ont pris part à la rencontre. Qui a été rythmée par des danses pour chaque fois donner une allure festive à la chose.

PARTENAIRES