Dernière minute

Artisanat: L'ABP-CI lance ses activités

L’Association des bijoutiers professionnels de Côte d’Ivoire (ABP-CI), ne veut pas rater le prémier train de développement cette nouvelle année. Elle envisage même être logée dans le tout prémier wagon. Cette position a été partagée le 29 janvier dernier par Gouaméné Bessouh Julien, président de ladite organisation. C’était à l’occasion du lancement de leurs activités sur la période 2020-2021. ‘’ Dès cette année, la bijouterie doit briller comme l’or massif ou l’argent blanc. Nous ne devons plus rester à la traine. Nous sommes les auteurs des parures aussi bien des grandes dames, des grands hommes, les hommes d’affaires, que les citoyens lambdas. Les bracelets, les gourmettes, les chaines brillent sur eux et appellent le bonheur. Les fabricants que nous sommes, devons bénéficier du fruit de notre labeur. C’est pourquoi, il nous appartient d’homologuer les prix de tous les bijoux, plus de prix fantaisistes. A notre niveau, nous devons être à jour de la documentation, afin de pouvoir présenter notre bureau aux autorités. On doit tenir notre Assemblée générale et faire des activités socio-économico-culturelles. Notamment des dons de sang, organisation de concours de meilleur bijoutier afin d’inciter chacun à mettre du sérieux dans ce qu’il fait’’, note Gouaméné Bessouh. Qui a insisté sur la professionnalisation, la formation de leur corporation. ‘’ Il nous appartient de rendre notre corporation professionnelle, de se concentrer sur la formation, de sorte à rehausser notre image. Car, c’est le manque de formation qui fait que l’artisanat en général et en particulier la bijouterie tarde à se démarquer. Et c’est dommage’’, regrette le n°1 de l’ABP-CI. Le recensement des bijoutiers suivi de la paye des cartes de membres, font aussi parti des priorités. En termes de vœux, il en a formulé  pour l’ensemble du gouvernement, et en particulier pour le Chef de l’Etat Alassane Ouattara, leur ministre de tutelle Sidiky Konaté. Sans oublier le ministre Hamed Bakayoko, par ailleurs maire de la commune d’Abobo, siège de leur structure.  A l’égard de toute la Côte d’Ivoire, l’ orateur a souhaité des vœux de paix, car selon lui, sans cette vertu chère, aucun développement n’est possible. 

Koné Seydou

PARTENAIRES