Anne Ouloto, depuis San-Pedro:« Le Wê ne doit pas être assimilé à celui qui aime la guerre

Le samedi 8 juin 2019 dernier, la ministre Anne Désirée Ouloto, Présidente du conseil régional du Cavally était la marraine de la cérémonie d’intronisation du chef central de la communauté Wê résidant à San-Pedro. Pour la circonstance, elle était accompagnée d’une forte délégation composée des chefs de canton et chefs de village des régions de Cavally et de Guémon avec à leur tête Sa Majesté Guidy Alain 5, membre de la chambre des rois de Côte d’ivoire.

 

 A cette occasion, l’hôte du jour a eu un message clair : « Le Wê ne doit pas être assimilé à celui qui aime la guerre »,a-t-elle lancé avant de solliciter l’appui des têtes couronnées de l’Ouest pour une véritable action de pacification de la région. « Je voudrais donc parler à mes parents Wê qui sont ici, de nous aider à pacifier nos régions Wê », a plaidé, la ministre Anne Ouloto en revenant sur les tristes événements qui ont secoué cette partie du pays depuis la crise post-électorale  

 

« Aujourd’hui, la Côte d’ivoire toute entière sait ce que nous avons vécu dans nos régions Wê. Nous venons de loin ! Nous avons souffert ! Oui, c’est vrai, il y a eu des morts et des morts, il y a eu la souffrance dans le  pays Wê. Il n’est pas concevable que, ceux qui convoitent la Côte d’ivoire, c’est dans le Cavally et dans le Guémon ils vont chercher palabre », a-t-elle dénoncé.

Pour la ministre de l’assainissement et de la salubrité, il faut éviter de revivre ces événements.

En vue donc,  de véhiculer des messages de paix pour créer la cohésion entre les populations, c'est au nouveau chef Touhi Gbémy René, qu’incombe cette tâche dans la région de San-Pedro. 

« Vous êtes l’ambassadeur du peuple Wê dans la région de San-Pedro. Les chefs qui m’accompagnent aujourd’hui, sont venu vous soutenir certes, demain, allez les soutenir à Guiglo, Duékoué, Bangolo …(). Oui, allez leur dire que la Côte d’ivoire est un pays de paix et qu’à l’origine, le peuple Wê ; est le peuple qui rassemble, qui uni et qui sait pardonner  », a recommandé Anne Désirée Ouloto.

 

Thierry Lagognon

PARTENAIRES