MAGAL 2018 à Grand-Bassam: l’événement a tenu toutes ses promesses

Le Magal de Grand Bassam a connu son épilogue ce dimanche 2 septembre avec la cérémonie officielle rehaussée de la présence de Serigne Bass Abdou Khadre, le porte parole du Khalife Général des Mourides, de nombreux autres dignitaires de la famille de Serigne Touba et des centaines de disciples, en provenance de diverses localités de la Côte d’Ivoire et de l’étranger.

La place réservée à l’événement, marquant le passage de Serigne Touba sur le chemin de l’exil, couverte de dizaines de bâches, a été prise d’assaut dès les premières heures de la matinée. On pouvait dès l’arrivée apercevoir les dizaines de car les y ayant acheminés.

Parti de son quartier général du luxueux Hôtel Ivoire d’Abidjan avec une forte délégation en fin de matinée, Serigne Bass s’est d’abord installé au AfrikLand Hôtel de Grand Bassam, avant de rejoindre le lieu de la cérémonie, juste en face, aux environs de 17 heures, précédés par les autres membres de la famille.

Une dizaine d’interlocuteurs a défilé au micro, Serigne Mourtalla Abdoul Ahad le maître d’œuvre en tête, pour refaire l’historique du Magal de Grand Bass, la détention sur les lieux de Serigne Touba pendant 21 jours sur le chemin de l’exil au Gabon, et le mode de vie du parrain du jour, Serigne Saliou Mbacké, fait d’attachement à Dieu et d’un éloignement aux choses mondaines, en plus d’un investissement sans retenue pour le fondateur du mouridisme.

La prière de timiss a été le dernier acte du Magal de Grand Bassam 2018, après un discours de Serigne Bass, pour insister sur l’importance du Ndiguel dans la vie du mouride, relayant ainsi le message de son envoyé et Guide, le Khalife Général Serigne Mountakha Bachir.

Le tout bien sûr s’est déroulé d’une ambiance de déclamation des khassaides.

http://senegaalnet.com

PARTENAIRES