Dernière minute

Meeting de clôture de la visite d'Etat dans le Hambol : Alassane Ouattara : « Que ceux de ma génération comprennent que notre temps est passé »

Le chef de l’Etat Alassane Ouattara, a achevé sa vite d’Etat dans la région du Hambol, le samedi 30 novembre, par un meeting au stade Ouattara Thomas d’Aquin de Katiola plein à craquer. A cette occasion, le président du conseil général du Hambol Khalil Konaté, porte parole des populations,  a évoqué  les investissements publics engagés dans sa Région depuis 2012, et  qui ont  permis d’enregistrer des progrès dans le domaine des infrastructures de base. Notamment dans les domaines de l’éducation nationale, de l’électrification et de la voirie.Selon lui,  la Région ne comptait que 31 localités électrifiées sur 301 en 2012, contre 283 à présent, soit un taux de 94%. Dans le domaine de  l’éducation, il a noté que de 254 établissements primaires en 2012, le Hambol en compte 439  en 2019. En outre, le nombre d’établissements préscolaires est passé de 4 à 52 et celui des établissements secondaires de 7 à 19 a-t-il dit. Il a  traduit sa gratitude au chef  de la magistrature suprême.  Le président Alassane Ouattara s’est dit ému par la forte mobilisation. « Je vous remercie pour la confiance  dont vous m’avez toujours témoigné. Je salue Aly Coulibaly mon compagnon d’exil. Il n’y a rien de pire pour un Ouattara que l’atteinte de sa dignité, mais j’ai tout pardonné » a-t-il dit. Il  a fait le point des investissements dans la région.  Entre autres des travaux d’électrification d’un montant de 68 milliards de F CFA, qui ont fait passer le taux d’électrification de 13% en 2011 à 80 % en 2019. Il a également cité la construction de 803 salles de classes entre 2011 et 2019. Ainsi que  la réhabilitation de la route Bouaké - Niakara – Ferkéssédougou.  Le chef de l’Etat a ajouté que 408 pompes à motricité humaine ont été réparées dans la région  et seront mises en service le 15 décembre prochain. Et annoncé la construction d’une station d’eau potable, qui sera approvisionnée par la fleuve Bandama, ainsi que d’autres infrastructures pour le bien être des populations. 

Parlant des prochaines élections présidentielles de 2020, Alassane Ouattara a fait une annonce : « Que ceux de ma génération comprennent que notre temps est passé. S’ils sont candidats, moi aussi  je serai candidat ».  Toutefois, il a demandé aux populations de ne pas avoir des craintes, car les élections seront transparentes, et apaisées.   Le chef de l’Etat a dit aux paysans de la région,  que 200 tonnes d’anacarde leur seront bientôt achetés, à des prix subventionnés, pour les soulager des difficultés qu’ils subissent, du fait de la baisse du prix de l’anacarde sur le marché international.  Il a demandé à tous de cultiver la paix et la tolérance, car il n y a pas de développement sans paix.  Et souligné que la première dame à offert aux femmes de la région des dons en nature d’un montant de 500 millions de francs cfa et une dotation supplémentaire du fonds FAFCI qui passe de 500 millions à 1,2milliards de francs cfa.  Le chef de l’Etat a rappelé que l’emploi jeune est une priorité pour le gouvernement. A cet effet, 500 jeunes de la région ont reçu à Katiola, des chèques pour la réalisation de leurs projets.  Le Maire de la commune de Katiola Kamara Thomas, s’est dit heureux ainsi que  les populations, de communier avec Alassane Ouattara. « Vos œuvres dans la région vous ont précédé. Merci pour tout ce que  vous avez fait pour la Côte d’Ivoire en si peu de temps. » a-t-il dit. Le ministre de l’Intégration Africaine Aly Coulibaly, fils de la région, a noté que cette visite est l’un des moments qui marquent de façon indélébile les esprits. Il a félicité le chef de l’Etat pour ses actions en matière de développement.  Au terme de la visite, Alassane Ouattara a offert 17 véhicules au corps préfectoral, 22 véhicules de transport pour le renouvellement du parc auto ans la région et la somme de 20millions à partager aux chefs religieux et traditionnels, au corps préfectoral et aux différentes associations. Les populations ont également fait de nombreux dons au chef de l’Etat. 

Le vendredi 29 novembre, le président de la République a posé la première pierre pour la construction du centre hospitalier régional de Katiola, pour un coût de 35 milliards de francs cfa.  Les travaux qui seront menées par la société anglaise NMS infrastructure, débutent en janvier 2020, pour s’achever en septembre 2021. Cette entreprise va aussi construire les centres hospitaliers régionaux de Bouaké, Boundiali et Mignignan, ainsi que les hôpitaux régionaux de Kouto et Ouangolo, pour un montant cumul&eac ute; de 214 milliards de francs cfa a dit le ministre de la santé et de l’hygiène publique Aka Aouelé.

Calvin Wandji        

PARTENAIRES