Les Députés Djohoré Abel, Bema Fofana et Kangbé Charles Lopez de l'Ex FN ont fait une déclaration pour affirmer leur soutien au Président Alassane OUATTARA et au RHDP

VOICI LA DECLARATION

La vie politique du pays se cristallise de plus en plus relativement aux enjeux de du premier congrès du Rassemblement des houpouëtistes pour la démocratie et la paix ( RHDP-unifié) du 26 janvier 2019 et de la présidentielle d’octobre  2020.  Dans ces débats, des personnes se réclamant de l’ex rébellion pour des agendas, excellent dans des propos qui peuvent entacher gravement la stabilité du pays et l’unité nationale.

En effet, aussi curieux qu’il soit, ils se sont organisés en un groupuscule de personnes pour lancer des invectives et poser des actes de défiance manifestes ou subtiles bien orientés contre le président de la république, S.E.M Alassane Ouattara, son gouvernement et le Rhdp. Cela à travers des déclarations dans la presse,  les réseaux sociaux et au cours de meetings publiques. Pire, ils donnent l’impression d’avoir le soutient de les ex FN. Ce qui est injuste et faux.

Face à ce que nous qualifions d’actes isolés et solitaires, nous, ici réunis, dénonçons et condamnons avec la dernière énergie ces agissements égoïstes et égocentriques, qui visent à saper la cohésion et l’union autour du chef de l’Etat, de son gouvernement, et du Rhdp. Ces agissements n’honorent pas l’ensemble des ex FN. Nous appelons à leur cessation.

Toutes ces dérives remettent en cause, les principes moraux et idéologiques de ce qui nous a conduits à mener ce combat commun. Elles résonnent comme une trahison du peuple, qui nous a acceptés durant dix ans et avec nos manquements.  Le comportement maladroit de ces personnes est une insulte à la mémoire de centaines de nos combattants tombés sur les fronts de la liberté. Il témoigne de leur volonté de remettre en cause les acquis de ce combat. Ce qui, pour nous, est inadmissible et inacceptable. Nous nous désolidarisons des dérisions cavalières. 

Il est bien à noter que les ex Forces Nouvelles ont été une organisation solide et crédible, qui a servi de cadre de lutte pour le règlement de la question identitaire. Ce combat,  nous l’avons gagné pour l’égalité entre les ivoiriens, la cohésion sociale, et le retour de la stabilité politique et la paix en Côte d’Ivoire.

Nous, ex FN, sommes plus que satisfaits de la gestion de cet héritage par le président de la République, S.E.M Alassane Ouattara, depuis son accession au pouvoir.

Nous pensons sérieusement et sincèrement, qu’il  a le profil du meilleur héritier  de Feu le Président Houphouet Boigny, apôtre de la paix, père fondateur de la Côte d’Ivoire moderne, et qu’il nous incombe de toujours œuvrer dans le sens de sa gouvernance appréciée par la communauté nationale et internationale.

Nul n’est sans ignorer qu’au sortir de la crise, le Président Alassane Ouattara dans sa haute vision de rassemblement de tous les enfants de la Côte d’Ivoire pour une nation forte et responsable,  a fait appel à des compétences Ex FN au gouvernement, dans les hautes sphères de notre administration et dans notre armée, afin de garantir un avenir radieux à des milliers d’ex Fn.

Au niveau politique, l’entrée de responsables politiques des ex Fn au sein des instance du du Rassemblement des républicains ( Rdr),  a démontré tout l’intérêt que le président de la république nous accorde. 

En outre, le Président Alassane Ouattara a fait l’effort de faire bénéficier de programmes d’insertions aux ex combattants. Des chefs militaires ont été élevés au rang d’Officiers supérieurs dans notre armée.

Nous saluons le cadre de discussions  initié par le premier ministre Amadou Gon Coulibaly pour rester à notre écoute et à trouver des solutions. Aussi, invitons-nous nos camarades à privilégier la voie du dialogue et de la discussion pour le règlement pacifique de nos problèmes, de rester  vigilants face aux oiseaux de mauvais augure, afin de ne pas céder à la manipulation.

Nous invitons par ailleurs le président Soro Guillaume ( Ex leader des Ex Fn), à se démarquer des va-t-en guerre en notre sein, et à garder le cap de notre combat initial, et qu’il demeure davantage proche du président Alassane Ouattara, notre boussole à tous.  Nous l’exhortons à occuper toute sa place au premier congrès constitutif du RHDP le 26 janvier prochain, et à comprendre qu’il ne peut avoir meilleur père et meilleur guide que le président Alassane Ouattara. 

Nous nous donnons également pour mission dans les jours à venir d’aller à la rencontre de nos camarades, les ex Fn, pour consolider l’union et la cohésion autour du Président de la République, par ailleurs président du Rhdp, et du chef de gouvernement, le premier Amadou Gon Coulibaly. Nous invitons tous ceux qui le désirent, à nous rejoindre dans cette tâche.                                      

Fait à Abidjan, le 28 décembre 2018

Ont signé pour les Ex FN, les Députés Djohoré Abel, Bema Fofana, Kangbé Charles Lopez.

PARTENAIRES