Grève des Enseignants mardi: La Ministre Kandia Camara en colère « trop c'est trop »

Au cours de la cérémonie d’inauguration du collège moderne de Brihi dans la sous préfecture de Bayota, à Gagnoa, la Ministre de l’Éducation Nationale Kandia Camara s’est adressé aux enseignants qui projettent d’observer une grève à parti de ce Mardi 14 Mai.

« Celui qui ne veut pas enseigner peut aller ailleurs. Et je le dis, je n’admettrai pas cette grève de mardi prochain. Je ne suis pas d’accord et je le dis haut et fort ici. Tout enseignant qui se mettra en grève à partir de mardi va assumer les conséquences ». A prévenue la Ministre Kandia Camara.

« Tout enseignant qui se mettra en grève en Côte d’Ivoire à partir de mardi 14 mai, va assumer les conséquences ». A-t-elle mise en garde.

Selon Madame Kandia Camara, Ministre Ivoirienne de l’Éducation Nationale, de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, trop, c’est trop, ça ne peut pas continuer.

Mercredi dernier, au terme d’une Assemblée générale extraordinaire, La COSEF-CI a décidé de reprendre sa grève qu’elle avait suspendue depuis le 23 mars 2019 après deux mois de débrayage, du 14 au 17 mai 2019 estimant que les négociations avec le gouvernement n’avaient pas eu de réponse claire.

« Trop c’est trop ça ne peut pas continuer. Je dis que la vie est un choix. Ou bien, ils ont choisi de venir à l’éducation par vocation parce qu’ils veulent servir le pays et aider les enfants ivoiriens à réussir ou alors, ils sont venus pour la politique ou alors, ils sont venus pour s’amuser. Je ne suis pas là pour m’amuser parce que l’école n’est pas un lieu d’amusement ». A-t-elle martelée.

La Ministre a interpellé Monsieur Pacôme Attaby, le Porte-parole de la COSEF-CI à revenir à la table de négociation si tant qu’ils veulent que l’école continue, si tant qu’ils veulent faire leur travail d’enseignants, si tel est le cas, nous allons continuer de discuter avec eux.

PARTENAIRES