Deux présidents de conseils régionaux et 4 maires indépendants rejoignent le PDCI-RDA

Le chef du secrétariat exécutif du PDCI-RDA a annoncé, ce vendredi au cours d’une rencontre avec les nouveaux élus à Daoukro, ce vendredi, le retour de des présidents des régions du N’zi et de la Marahoué et les maires de Béoumi, Botro, Sikensi et  Afféry  au PDCI-RDA. Ci-dessous, l’intégralité de la déclaration du professeur Maurice Kakou Guikahué.

 C’est avec un plaisir renouvelé que nous nous retrouvons, ce matin à Daoukro, avec le Président du Parti, pour faire le point des élections du 13 octobre 2018.

En effet, le samedi 13 octobre 2018, la Commission Électorale Indépendante (CEI) et le Gouvernement ont organisé les élections municipales et régionales en vue du renouvellement des mandats des conseillers municipaux et régionaux, élus le 21 avril 2013.

Au cours de la 8ème réunion de son Bureau Politique, tenu ici même à Daoukro, le 24 septembre 2018, le PDCI-RDA avait pris la décision d’y participer et ce, malgré la suspicion généralisée dont la CEI fait l’objet.

 L’environnement des élections très hostile au Parti avait pour noms : manipulations, intimidations, limogeages de cadres, débauchages en dernière minute de candidats PDCI-RDA, utilisation frauduleuse et forcée du logo du PDCI-RDA, assignation du Parti en justice, insécurité dans quelques circonscriptions électorales, achats de conscience à grande échelle, fraudes par endroits et inversion de résultats. 

 

Les résultats provisoires enregistrés pour le PDCI-RDA sont les suivants :

En ce qui concerne les Mairies : 50 communes sur 105 candidatures (47,6%) contre 41 communes gagnées en 2013 sur 128 candidats (32%) soit une progression de 15 points.

L’analyse approfondie des résultats montre d’une part, que nous avons gagné dans sept (7) communes préalablement détenues par RDR. Ce sont : Tortiya, Aboisso, Duekoue, Alepe, Adzope, Dabou, et Oumé

 Les candidats de sept (7) communes PDCI-RDA ont changé au dernier moment pour compétir en RHDP, Parti unifié. Ces décisions tardives et surprenantes n’ont pas permis au Parti de procéder à de nouvelles désignations.

 II s'agit de : Dimbokro, Tiebissou, Treichville, Mafere, Sifie, Djekanou et Attiegouakro.

 Enfin, nos victoires dans trois (3) communes sont confisquées par le Pouvoir. Ce sont : Grand-Bassam, Port-Bouët et Koumassi. Ces dossiers ont fait l’objet de recours.

 

 

D'autre part, au niveau des Régions, le Parti a gagné six (6) régions pour dix-sept candidatures (35%) contre quatre (4) régions pour douze (12) candidatures en 2013(33%).

 Les victoires dans quatre (4) circonscriptions nous ont été également confisquées. Ce sont: le Gontougo, l’Indenié-Djuablin, le Moronou et le Loh-Djibouoa. Les recours ont été également engagés pour ces circonscriptions.

Au total, au regard des résultats provisoires proclamés par la CEI, le PDCI-RDA a gagné dans cinquante (50) communes et six (6) Régions, sans tenir compte des deux (2) élus PDCI-RHDP, aux régionales.

 En ce qui concerne le ralliement des élus indépendants, les Présidents des Régions du N’ZI et de la Marahoué ont donné leur victoire au Parti. Les pourparlers ont été également engagés avec des élus indépendants aux municipales. Pour l’heure, les élus de Béoumi, Botro, Sikensi et  Afféry ont attribué leur victoire au PDCI-RDA.


Monsieur le Président, 

 

La campagne électorale des élections du 13 octobre 2018, s’est déroulée dans une période d'intenses activités où la Direction du Parti et bon nombre  de candidats ont été sur plusieurs fronts; battre campagne; participer aux réunions du Bureau Politique des 24 septembre et 8 octobre 2018; suivre les procès et gérer la décision de la tenue du 6ème Congrès Extraordinaire, du 15 octobre 2018, soit 48 heures après le scrutin.

 Je vous remercie. 

 Fait à Abidjan, le 26 octobre 2018

 

Pr. Maurice KAKOU GUIKAHUE

Secrétaire Exécutif du PDCI-RDA

PARTENAIRES