Conseils municipaux: Cinq mairies mises sous administration provisoire

Cinq mairies en Côte d’Ivoire ont été mises sous administration de délégations spéciales depuis le 1er janvier 2019, en vue de la continuité du service public communal, en attendant l’installation officielle de conseils municipaux, annonce un communiqué du ministère ivoirien de l’Intérieur et de la sécurité. Il s’agit des communes de Booko, Grand-Bassam, Plateau, Port-Bouët et Rubino, indique le communiqué qui souligne cette mesure est prise « conformément à la réglementation en vigueur » pour les conseils n’ayant pu être installés au 31 décembre 2018, date d’expiration des mandats des anciens conseils.Ces délégations spéciales sont présidées par les préfets des départements concernés, à compter du 1er janvier 2019. Et ce, à l’effet d’assurer la continuité du service public communal, précise le texte, qui note que « ces délégations spéciales, nommées, cesseront leurs activités dès l’installation des nouveaux conseils municipaux ». Parmi ces cinq mairies mises sous administration provisoire de délégations spéciales, figurent deux communes de la capitale économique ivoirienne, et une banlieue, respectivement les communes du Plateau, le centre des affaires d’Abidjan, Port-Bouët et la cité balnéaire de Grand-Bassam. Ces cinq conseils n’ont pu être mis en place à la suite de l’élection municipale du 13 octobre et des élections municipales partielles du 16 décembre 2018. Pour les communes de Port-Bouët et de Grand-Bassam, l’installation des conseils n’a pu se tenir en raison de recours judiciaires.

PARTENAIRES