Conférence du Premier Ministre: « La couverture maladie universelle lancée officiellement le 1er octobre »

 

Le Premier ministre de Côte d’Ivoire, S.E.M. Amadou Gon COULIBALY a animé dans la matinée de ce jeudi 21 mars, une conférence de presse bilan, relative à l’évolution économique, à la politique sociale du gouvernement et à l’actualité politique et sociale.C’est devant une multitude de journalistes nationaux et internationaux que, le chef de gouvernement s’est livré à cet exercice dans un contexte social marqué par une crise qui a secoué l’éducation national et l’enseignement supérieur. et qui tend à se régler Dans son adresse liminaire Amadou Gon COULIBALY a souligné essentiellement que le taux de croissance annuelle de la Côte d’Ivoire de 2012 à 2018 est de 8.6%, tandis que le taux de pauvreté en 2018 est de moins de 46%. Le PND (Plan national de développement) de 2012 à 2015 pour la réalisation d’infrastructures de transports, d’énergie, d’eau potable et de santé qui était de 11 000 milliards Fcfa est passé, en ce qui concerne le deuxième PND (2016-2020) en cours, à 30 000 milliards Fcfa. Cette performance, selon le Premier ministre Amadou Gon, vient renforcer l’attractivité des investisseurs vers la Côte d’Ivoire. " La Côte d’Ivoire est enviée par de nombreux pays’’, a-t-il déclaré.  Cela, en dépit du lourd passif social avec les nombreuses atteintes des populations, ce pourquoi, il a indiqué que le gouvernement a adopté un vaste programme social en 2019. Celui-ci prend en compte la mise en place de près 150 actions parmi lesquelles 12 actions phares ont été ciblées à un coût de 725 milliards Fcfa, pour le logement, l’eau potable, l’énergie, le transport et permet l’accès des jeunes à un emploi décent et stable. 

En ce qui concerne la Couverture maladie universelle (CMU), selon Amadou Gon, ce sont 725 centres de santé qui ont été identifiés par le gouvernement qui tient  à tenir le délais du 1er octobre pour le lancement officiel.  En outre, relativement à la grève dans l’enseignement, a-t-il salué les engagements pris par les différentes parties pour que la reprise des cours soit effective et a surtout encouragé les syndicats des enseignants du secondaire à lever leur mot d’ordre de grève, à l’issue de leur prochaine assemblée générale du samedi 23 mars 2019. Par ailleurs, le Premier ministre a profité de ce cadre pour rappeler que depuis 2013, l’Etat a fait des avancements indiciaires et des déblocages de salaires qui lui coûtent 126 milliards Fcfa par an. Cela a encouragé la prise de mesures pour le paiement de 44 milliards Fcfa du stock des arriérés. Ceci illustre en partie, des efforts importants réalisés par l’Etat pour les agents de la fonction publique.  Quant au point lié à la réforme de la CEI (Commission électorale indépendante), Amadou Gon a fait savoir que le gouvernement s’attelle à prendre en compte les recommandations de la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples. " Nous ne ferons pas plus, nous ne ferons pas moins", a-t-il affirmé.  Dans son mot de fin, il s’est félicité du repositionnement économique de la Côte d’Ivoire sous le leadership du Président Alassane Ouattara. ’’ Nous devons me surer le chemin qui a été parcouru jusqu’ici. Il n’y a pas de problème grave auquel notre pays soit confronté’’, a-t-il conclu.

 

PARTENAIRES