An 58: A San-Pedro, le préfet de région relève les avancées notables du pays

Comme partout dans  les villes de la Côte d’ivoire, San-Pedro n’a pas failli à la tradition en organisant hier mardi 7 aout 2018,  la célébration du  58ème  anniversaire de l’indépendance de la Côte d’ivoire.

C’est le boulevard de la zone industrielle qui a servi d’espace pour la tenue de cette fête.

A cette occasion, le  préfet de région, préfet du département de San-Pedro, Ousmane Coulibaly a, dans son adresse relevé les performances du pays en matière de relance et de développement. Pour lui, l’on peut affirmer,  sans risque de se tromper, que notre pays s’est définitivement relevé et est en pleine marche  vers l’émergence. 

« Oui ! La Côte d’ivoire avance à grand pas. En effet, de nombreux chantiers   ouverts à travers le pays  et qui sont relatifs aux routes, aux ports et aux barrages sont tantôt achevés tantôt très avancés. En outre, nous enregistrons une forte croissance  économique  et notre pays ne manque à aucun forum économique international. Au plan diplomatique, la Côte d’ivoire enregistre l’arrivée de plusieurs représentations et institutions internationales et la visite de plusieurs chefs d’Etat des pays amis et partenaires », a-t-il affirmé. Au plan politique, le premier représentant du chef de l’Etat dans la région a également relevé des avancées notables, parmi lesquelles: la prise d’ordonnance, portant amnistie  de 800 prisonniers politiques dont l’ex-première dame, Mme Simone Ehivé Gbagbo qui donne selon lui, la preuve de la maturité des acteurs de la vie politique ivoirienne mais surtout de la volonté politique du Président de la république, S.E.M Alassane Ouattara d’aller à la  réconciliation nationale’’.

En plus de ces acquis, Ousmane Coulibaly a également évoqué de nombreux projets à réaliser  dans le pays. Pour la réalisation de ces projets dans sa circonscription, il a exhorté les leaders politiques à œuvrer à la préservation de la cohésion sociale.

 « Mesdames et messieurs,  la réalisation des sites prévus pour la ville de San-Pedro que je viens d’évoquer  avec vous, ne sera possible que dans un climat politique apaisé. Il très important que chacun fasse vraiment un effort, mesdames et messieurs les politiciens ». Saluant ainsi l’esprit qui a prévalu pendant les élections sénatoriales le préfet de région a profité de cette occasion solennelle pour inviter la classe politique locale à demeurer dans la  logique de la paix pour les prochaines élections  locales. « Chers leaders politiques, vous ne devez pas perdre de vue que la politique est et demeure un jeu démocratique dans lequel la violence n’a pas sa place » a-t-il conseillé. Ce 58ème anniversaire a débuté par les honneurs militaires, suivi du salut aux couleurs nationales. Puis un défilé pédestre et motorisé des militaires et suivi par les civils.

Lagognon Thierry

PARTENAIRES