Modernisation du transport: L'Ufaco veut jouer sa partition

Bientôt deux nouveaux heureux dans le rang de l’Union des fondateurs acteurs du transport de Cocody. Ils allongeront ainsi la liste des acquéreurs de véhicules octroyés par ladite structure. L’information est de son président du conseil d’administration (Pca) Kouassi Mayard Jules. Il l’a récemment tenue à Cocody.  ‘’ Le transport à Cocody doit être flamboyant, attirant et exemplaire. C’est d’ici que doivent partir toutes les bonnes initiatives et tous les bons exemples. De la formation des acteurs au renouvellement du parc auto, en passant par la maitrise de la violence dans le secteur, toute cette chaine du développement doit s’observer à Cocody. Nous devons prendre le taureau par les cornes et ensuite se faire aider par qui de droit. C’est la profonde conviction de notre structure’’, explique Kouassi Mayard Jules. Qui souligne que l’Ufaco, dont il est le président du conseil d’administration, a déjà mis vingt (20) véhicules à la disposition des acteurs du transport. Toujours selon lui, elle s’apprête à faire deux autres heureux dans les jours à venir. ‘’ Notre objectif est de faire en sorte que les jeunes  soient tous des propriétaires de véhicules à la longue. Il ne faut plus que le phénomène gnambro existe. Et nous estimons que le vrai palliatif réside dans la transformation en propriétaires de véhicules de ceux qui s’adonnent à cette activité. Nous travaillons vraiment dans ce sens’’, souligne l’orateur. Et au Pca de l’Ufaco de préciser  que le slogan qui soutend le projet est : ‘’ On entre gnambro, et on sort propriétaire d’un véhicule’’.  Pour Mayard Jules, l’activité du ‘’gnambro’’ doit désormais s’effacer du secteur. ‘’Cette activité jette l’opprobre sur toute la corporation. Il faut donc conjuguer les efforts pour y mettre fin. Notre objectif primordial est de sortir le secteur de l’informel et de la précarité’’, souligne –t-il. Avant  de poursuivre : ‘’ Vous savez, le secteur est en pleine mutation et cette métamorphose exige une nouvelle race de transporteurs. Nous constituons cette nouvelle race et il nous faut travailler d’arrache pied pour atteindre nos objectifs. En toile de mire, un secteur très performant et bien relooké à Cocody, avec de bons véhicules’’, indique le Pca de l’Ufaco.  Qui souligne sans hésitation que cette entité est la première faitière de Cocody et qu’elle revendique à ce jour plus de 1 500 adhérents. De quoi à s’attirer le respect et la sympathie, démontrant tout son sérieux. Pour accélérer le r enouvellement de son parc auto, l’Ufaco, pourrait faire des demandes auprès du Fonds de développement du transport routier (Fdtr).

Koné Seydou

PARTENAIRES