Contribution au problème de logements: Le Dg de EICER projette la construction de 320 habitats en 3 ans

 M. Koffi Jean, le Directeur général du Groupe EICER, entend pleinement justifier ses cinq (05) trophées nationaux et internationaux. Ainsi que son élévation au grade de Chevallier de l’Ordre du mérite national par la grande chancelière Henriette Dagri Diabagaté. En effet, il veut prouver que  qu’il n’est pas heureux vainqueur du Prix international du leadership et de la qualité New York 2017-Platine pour rien.  Après l’opération DE La CELLE située à Bingerville, finie et habitée à 80%, cap maintenant sur de nouveaux défis devant contribuer à éradiquer la cruciale question du logement. Et ce sont au total 320 logements sur différents sites qui sortiront de terre en trois (03) ans. C’est dans ce cadre qu’il était le 21 février dernier face à la presse nationale. Koffi Jean n’est pas allé du dos de la cuillère pour entrer de plein pied dans le sujet. ‘’ Je suis dans le secteur de l’immobilier, et je sais combien il est utile d’avoir un toit. Cela dit, depuis la création de ma structure, j’essaye d’apporter ma modeste contribution à cette équation nationale. La toute première opération, celle de Bingerville, appelée DE La CELLE, est bouclée et livrée à plus de 80%. Finie donc cette opération, il nous faut entamer une autre comprenant quatre projets allant de 2019 à 2022. Il s’agit des résidences Eicer 1 et 4 à Yaou, route de Bassam-Bonoua. Nous y  réaliserons 72 logements économiques. Quant aux résidences Eicer 2, c’est à Sébia Yao, dans la commune de Bingerville, qu’elles sortiront de terre avec  183 logements économiques de types 3 et 4 pièces individuels en villas basse et duplex. Celles de Eicer 5 seront à Angré Extension, avec un total de 65 logements moyens  standings de types 4 pièces duplex, dans la commune de Cocody’’, a-t-il indiqué. Et de préciser qu’au niveau du premier projet, chaque résidence à ceci de particulier d’avoir sa propre guérite, son propre accès. Il a aussi précisé sans ambages que le dénominateur commun de tous ces projets, c’est qu’ils ont de meilleurs coûts pour satisfaire les populations ivoiriennes. ‘’Je suis fils du pays, et je ne peux pas faire du bricolage, encore moins m’enrichir sur le dos des populations. Je fais un programme pour les populations nationales. Il faut accompagner ces populations à mieux se loger, et à s’octroyer un toit’’  a fait savoir le PDG du groupe Eicer. Qui s’est dit satisfait de l’Etat à travers différents niveaux, notamment l’organisation, et quelque exonération financière.  

Koné Seydou

PARTENAIRES