Dernière minute

25ème salon du chocolat de Paris : Des experts ivoiriens présentent les acquis de la lutte au 25ème salon du chocolat de Paris

La Côte d’Ivoire, première productrice mondiale  du cacao est à l’honneur du 25ème salon du chocolat de Paris qui se déroule du 29 octobre au 03 novembre 2019  à Paris porte de Versailles.  Après l’ouverture de la soirée inaugurale par Madame Dominique Ouattara, Première Dame de Côte d’Ivoire et marraine de cette édition du salon du chocolat,   des experts ivoiriens ont présenté le jeudi 31 octobre 2019, les acquis de la Côte d’Ivoire dans le cadre de la lutte contre le travail des enfants dans la cacaoculture au cours d’un panel dont ont pris part la presse internationale, des visiteurs et même des agriculteurs.

Ce panel dont le thème central a été : « le travail des enfants dans la chaine d’approvisionnement du cacao en Côte d’Ivoire », a débuté par la présentation d’un film institutionnel sur l’engagement de la Côte d’Ivoire  sur la question du travail des enfants  en insistant sur le leadership de Madame Dominique Ouattara, Première Dame et Présidente du Comité National de Surveillance des actions de lutte contre la Traite, l’Exploitation et le Travail des Enfants (CNS).  

Trois (03) experts ont successivement  présenté  pendant plus d’une heure  les acquis de la lutte contre le travail des enfants et la nouvelle thématique mondiale relative à la question de la protection du couvert forestier  pour une production de cacao plus responsable.  En effet, il s’est agi   de Madame Euphrasie Aka, responsable régionale et Directrice pays de la Fondation ICI,  de M. Amany Konan, expert de la question du Travail des Enfants au Cabinet de la Première Dame et de M.  Kouassi Jérémie, Directeur chargé de l’Appui au Développement Agricole du Conseil du Café Cacao.

Ainsi, Madame Euphrasie Aka, responsable Régionale de la Fondation   International Cocoa Initiative (ICI) a présenté le sous thème : «les enfants d’abord : aperçu Fondation ICI et activités ».  Au cours de  son exposé,  Madame Aka Euphrasie a présenté aux visiteurs les actions mises en œuvre par sa fondation pour non seulement améliorer les conditions de vie des paysans, mais aussi,  les mesures de remédiation mises en œuvre pour lutter efficacement contre le travail des enfants dans la cacaoculture.  Elle a terminé  en présentant sa structure.

M. Kouassi Jérémie, Directeur chargé de l’Appui au Développement Agricole du Conseil du Café Cacao a quant à lui, développer une thématique  d’actualité mondiale. En effet, il s’agit de la problématique de la production du cacao liée à la question de la déforestation en Côte d’ivoire.   Dans un exposé clair, il a mis en évidence d’abord, les causes et les conséquences de la déforestation en Côte d’Ivoire, ensuite, les stratégies et actions pour inverser les tendances et enfin, les perspectives et les étapes prochaines.   Il a insisté sur les actions du gouvernement ivoirien pour juguler ce problème.  Ainsi  au titre des actions du gouvernement, il a mis en relief  l’organisation en novembre 2015 des Etats Généraux de la forêt, de la faune et des ressources en eau, l’adoption en mai 2018 de la PPREF par le gouvernement et sa mise en œuvre, la création en janvier 2019 de la brigade spéciale de surveillance et d’intervention (BSSI),  la validation en février 2019 de la stratégie de mise en œuvre de la PPREF et enfin  l’adoption en juillet 2019 d’un nouveau code forestier.

M. Amani Konan, expert de la question de la lutte contre le travail des enfants du cabinet de la Première et du CNS,  a quant à lui, présenté les actions de Madame Dominique Ouattara dans le cadre de la lutte contre le travail des enfants. Il a présenté par le menu le nouveau Plan d’Action National (PAN) 2019-2021  qui a pour ambition de s’attaquer aux causes réelles et profondes du travail des enfants à savoir la lutte contre la pauvreté.  Il a terminé en précisant que  la Côte d’Ivoire a toujours défini la question de la lutte contre le travail des enfants comme une priorité.

>Notons que les experts se sont prêtés aux préoccupations des participants qui ont accordé un grand intérêt à ces questions d’actualité.

PARTENAIRES