EVIRONNEMENT: Fondation Mohammed VI prime deux journalistes ivoiriens

La Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’EVIRONNEMENT a, jeudi dernier, primé à Casablanca, six jeunes journalistes africains dont deux confrères ivoiriens pour leurs travaux sur l’EVIRONNEMENT dans le cadre de la 3è édition de son programme de « Renforcement des capacités des professionnels de la communication en matière de développement durable ». La journaliste Kanzly MNumerosEH (chroniqueuse écologie de la RTI1) et le confrère FNumerosèle Goolyzia ont reçu le \"Prix de l\'Année\" pour une chronique intitulée « la stratégie choisie pour l’agriCULTURE ivoirienne face au changement climatique ». « Le concours a porté sur le changement climatique et l\'écosystème, cas de l\'agriCULTURE ivoirienne. Et, c\'est l\'occasion pour moi d\'interpeller les confrères et médias à s\'intéresser davantage au secteur de l\'EVIRONNEMENT pour un changement de comportement, la sauvegarde de notre planète qui est menacée, car les changements climatiques. Il faut en parler et agir maintenant car demain, ça sera trop tard », soutient Kanzly MNumerosEH. Hassan Taleb, responsable des programmes « Plages propres », « Pavillon bleu » et « Sauvegarde du littoral » au sein de la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’EVIRONNEMENT, s’est félicité du succès du programme : « Renforcement des capacités des professionnels de la communication en matière de développement durable » qui a réuni cette année 68 journalistes, contre 42 journalistes en 2014 et 22 lors de la première édition en 2012. Ce programme est une formation à distance, dispensée à travers une plateforme e-learning, pour permettre de suivre gratuitement un enseignement de qualité spécialisé en matière d’EVIRONNEMENT et de développement durable, a-t-il précisé . Ce dispositif de formation est appuyé et soutenu par l’Organisation Islamique pour l’éducation, les SCIENCES et la CULTURE (ISESCO) ainsi que le Programme des Nations unies pour l’EVIRONNEMENT (PNUE). Ce qui apportera aux participants les connaissances essentielles à la compréhension des problèmes EVIRONNEMENTaux de la planète et de leurs régions. Évoquant les modules de formation du programme, M. Taleb a fait savoir que ce dispositif de formation porte notamment sur les changements climatiques comme thématique centrale, la biodiversité, les écosystèmes, l’eau, et les énergies renouvelables. La Fondation Mohammed VI, fNumerosèle à sa mission de promotion de la protection de l’EVIRONNEMENT, est convaincue que le développement durable passe nécessairement par l’éducation et la sensibilisation aux différentes questions écologiques. A noter que cette cérémonie a é té suivie d’une table ronde sur le changement climatique et la COP22 et une conférence-débat sur le rôle des médias dans la couverture des thèmes liés à l’EVIRONNEMENT. Fulbert Bilé

PARTENAIRES