André Silver Konan : Ancre« La corruption est un état d’esprit en Afrique »

Ma question sur la corruption est simple : pourquoi, en Afrique, les fonctionnaires les plus riches sont ceux qui travaillent dans les trois régies financières qui collectent l'argent du contribuable (Douanes, Impôts, Trésor), alors que tous les fonctionnaires sont soumis au même régime salarial ? Pourquoi presque tous les parents veulent que leurs enfants travaillent au Trésor, aux Impôts et aux Douanes ?


 

Certes, il y a quelques primes, mais presque partout ailleurs, dans la Fonction publique, il y a aussi des primes. Cela veut dire que ce ne sont pas les primes qui nous attirent tous, en Afrique, vers les régies financières. C’est l’enrichissement, point à la ligne. Et c'est cela vérité.


 

Nous critiquons nos dirigeants, mais combien parmi nous ne rêvons pas d’aller aux Douanes, aux Impôts et au Trésor, pour aller nous y enrichir en vitesse ? Nous méritons nos dirigeants et nos dirigeants sont à notre image. La corruption est d’abord un état d’esprit. Bref.


 

Corruption : un système qui profite aux dirigeants


 

Quand je regarde nos dirigeants se donner autant de mal, pour mobiliser les fonds (des voyages pour aller emprunter de l'argent dans les institutions de BrettonWoods, courbettes devant de jeunes dirigeants européens, discours humiliants et autant flatteurs, devant des bailleurs de fonds, etc.), en vue de boucler les budgets de nos Etats ; je me dis qu'ils sont soit maso, soit ils le font exprès, parce que le système leur profite ou profite à leurs proches. Je penche pour la deuxième hypothèse.


 

Quand j'entrerai en politique, l'une des premières choses que je ferai, sera de définir des procédures de reversement de l'argent collecté auprès du public, dans les caisses de l'Etat. En fait, l'encaissement des taxes et impôts auprès du contribuable n'est pas le problème, le problème est le reversement de cette manne, dans les caisses de l'Etat.


 

L'autre chantier auquel je vais m'attaquer est la définition de procédures claires et transparentes, d'utilisation de ces fonds. Je répète : le problème principal de l’Afrique, père de tous les problèmes que nous connaissons, est l’impunité.

 

PARTENAIRES