Derniere Minute
Désormais www.amanien.info sur tablette et smartphone. Contact: 40 01 35 92 |

Le collectifs des ex-combattants et des sages sortent de leur réserve, '' nous ne nous reconnaissons pas à la cellule 39''



17-07-2017

Politique

amanien.info 277 vus
Le collectif des ex-combattants et des sages a décidé de rompre le silence sur les mouvements incontrôlés et répétés des démobilisés de la cellule 39 causant ainsi des pertes en vie humaine de troubles à l'ordre public. Ils ont dans la soirée du jeudi 13 juillet 2017 rencontré le chef central de l'union des communautés résidant à Bouaké qu'ils considèrent comme leur interlocuteur auprès du gouvernement. ces ex-combattants disent être venus présenter toutes leurs excuses pour le comportements des membres de la cellule 39 qui ternit l'image de tous les ex-combattants et affirmer leur désaccord face aux agissements de ces derniers. " Nous sommes arrivés aujourd'hui chez monsieur Diomandé Bema qui est notre interlocuteur aupres du gouvernement parce que toutes les démarches que nous avons faites, nous sommes venus vers lui et jusqu'à ce jour nous avons pas eu gain de cause. Et ce qui a causé cela, tout le monde le sait. Ce sont les actions qui se sont passées ces derniers jours. Des soi-disants marches qui ont ralenti un peu le cours de nos doléances. Nous sommes venus lui dire que nous ne nous reconnaissons aucunement à ces actes qui se sont posés. Nous collectif des ex-combattants de côte d'ivoire, nous avons un règlement intérieur dans lequel nous n'utilisons pas la violence, ni de revendications brutales. C'est toujours par la voie pacifique que nous demandons au président Alassane Ouattara qui notre papa à tous de voir notre situation de vie qui est vraiment déplorable" a fait savoir Berthé Vamara coordinateur nationale dudit collectif et d'ajouter "le collectif déplore les malheureux incidents de la cellule 39 et condamne avec la dernière énergie ces violences qui perturbent la quiétude des populations". Il a toute fois invité à nouveau le président de la république à se pencher sur leur situation. Ils disent ne pas être contre les projets mais avoir le contenu de ce projet car indique t-il leur "situation de vie est cauchemardesque"
Prenant la parole monsieur Diomande Bema n'est pas passe par mille Chemin pour leur dire ses vérités. " Je vais vous dire, moi même je ne vous fait plus confiance. Vous êtes venu me voir à plusieurs reprises, je vous ai donné des conseils et vous ne les avez pas suivi. Pendant que je dis faites comme ça, vous allez faire autre chose. Au point qu’aujourd’hui quelle assurance je peux donner au gouvernement vous concernant? Vous m'avez diminué auprès des autorités par vos comportements" s'est-il indigné. Aussi leur a t-il rappelé que "toute la zone Centre-Nord-Ouest (CNO) était mobilisée alors si on doit parler de démobilisés c'est toute cette zone qui l'être normalement. Pensez vous que le président peut gérer tout le monde?" Et de conclure " Mais comme vous êtes venus me demander pardon, ok mais ce pardon vous devez le faire à toute la nation et au président Alassane Ouattara". Une démarche approuvée par le collectif des ex-combattants et des sages. Ils entendent dans les jours à venir organiser une cérémonie de pardon à toute la nation et au président.

Venance Sery[...]

Actualités Politique

PENSEE DU JOUR

« Nous sommes tous solidaires du même destin, du destin de l’Afrique et si nous pouvons mener de front la lutte pour la paix à l’intérieur de nos pays, la paix entre nos pays, la paix entre nos pays et le reste du monde, alors nous aurons servi l’Afrique. »
Conférence de presse sur le dialogue
Abidjan, 28 avril 1971
FELIX HOUPHOUET BOIGNY

METEO

RECEVOIR NOS ARTICLES

Enregistrer votre Nom et votre Email et recevez nos bulletins d'informations hebdomadaire

THEME AUDIO DE LA SEMAINE

Antoinette KONAN

Antoinette KONAN

INVITE DU JOUR

 Bilan et perspectives de la MUGEFCI avce SORO Mamadou PCA de la MUGEFCI

Bilan et perspectives de la MUGEFCI avce SORO Mamadou PCA de la MUGEFCI

KIOSQUE A JOURNAUX

Amanien.info © 2017 Tous droits réservés