Derniere Minute
Désormais www.amanien.info sur tablette et smartphone. Contact: 40 01 35 92 |

Assemblée générale élective de la Mugef-ci Mesmin Comoé (candidat) : « Nous sommes les meilleurs et nous gagnerons »



06-07-2017

Interview

amanien.info 956 vus
La Mutuelle générale des Fonctionnaires et Agents de l’Etat (MUGEF-CI), organise le 10 septembre prochain, son assemblée générale, avec en point de mire le renouvellement des instances. Dans cet entretien, Mesmin Comoé, qui conduit la liste ‘’Solidarité-Egalité’’ pour l’élection au conseil d’administration, nous donne les raisons de cette candidature.
- Amanien.info . Monsieur Mesmin Comoé, vous êtes le vice-président du conseil d’administration de la Mugef-Ci. Comment va la Mutuelle ?
-
- Mesmin Comoé. La Mutuelle se porte mieux. Elle se portera davantage mieux avec nous à la tête, parce que c’est une ambition que nous sommes entrain de nourrir.
-
- Une Assemblée générale s’est tenue le 29 juin. Quel était l’ordre du jour ?
-
- L’AG du 29 juin, avait pour rôle de mettre en place le chronogramme électoral et mettre en place le comité électoral chargé de piloter toutes les opérations visant le renouvellement des organes. Elle devait aussi examiner le guide électoral, malheureusement, ce point a été retiré de l’ordre du jour.
-
- Vous êtes candidat pour le conseil d’administration. Pourquoi ne pas soutenir le président actuel Soro Mamadou qui est aussi candidat, d’autant que vous êtes son vice-président ?
-
- Je ne peux pas soutenir le candidat sortant, parce qu’il n’a pas le droit de briguer un autre mandat au conseil d’administration. L’article 32 des statuts dit qu’aucun administrateur ne peut exercer plus de deux mandats. Ecrit comme cela, aucune exception possible. Le candidat a déjà brigué deux mandats et est entrain de terminer le 2ème, et ne peut pas nous demander de le soutenir pour un 3ème mandat. Nous ne l’accepterons jamais. Il devrait prendre la pleine mesure des dispositions et chercher à nous soutenir.
-
- Qu’est ce qui motive votre candidature ?
-
- Ma candidature est motivée parce que nous avons au niveau de la mutuelle des chantiers en friche que nous devons mettre en orchestre de façon effective. De grands projets auxquels nous avons réfléchi. Il est bon que en allant au changement qu’on assure la continuité , parce que cette continuité dans le changement va nous apporter plus d’opérationnalité, pour tout ce que nous avons acquis et que l’Assemblée générale a valider. La deuxième raison est que nous pensons que la mutuelle doit s’engager dans un nouveau défi, la couverture maladie universelle. Et également la mise en application des règles communautaires. Donc il faut s’enrober de compétences nouvelles, voir se renforcer de capacités nouvelles pour être optimum. Et nous pensons que la liste Solidarité -Egalité regorge de personnes, de talents dynamiques. Nous devons relever ces défis et nous mettre à la disposition des mutualistes.
-
- Qu’est-ce que vous ferez par exemple en matière de bonne gouvernance ?
- Nous allons déjà faire en sorte que les ratios prudentiels soient respectés. Aujourd’hui, les grands agrégats ont été respectés, mais nous allons aller dans les détails, faire en sorte que le ratio de 15% par unité monétaire soit respecté, comme le prévoit la réglementation communautaire. Aujourd’hui, nous sommes à 20%. Ça ce n’est pas une bonne chose. Nous devons faire en sorte que le fonctionnement n’excède pas 20% tel que prescrit par la réglementation communautaire. Tout en améliorant les conditions de vie des employés à la Mutuelle. Parce qu’il faut des personnes motivées pour mettre en application l’ensemble du plan que nous allons déployer. Pour nous, il faut respecter les indicateurs des ratios, mais surtout les textes, qui sont un indicateur de bonne gouvernance.
-
- Est-ce que l’assemblée générale pourra se tenir dans un climat apaisé ?
-
- Une élection de fonctionnaires, c’est la crème, la frange la plus intellectuelle de la population. Les professeurs d’universités sont des fonctionnaires. Donc il n’ ya pas de raison que cela ne se déroule pas dans un climat apaisé. L’AG ne répond qu’à des principes démocratiques, donc pas de raison qu’il y ait des débordements. Nous appelons le comité électoral pour que la transparence soit respectée et que le meilleur gagne. Nous sommes convaincus que nous sommes les meilleurs et nous allons gagner.
-
- -Le gouvernement a instauré la couverture maladie universelle (CMU). Quelle sera la place de la mugef-ci dans cette cmu ?
-
- La mutuelle va jouer le rôle que jouent les structures privées qui font l’assurance maladie, quand le pays fait la sécurité sociale. C'est-à-dire faire la complémentaire à la sécurité sociale implémentée par le pays. Donc la mugef-ci va gérer une complémentaire obligatoire. Une équipe a été mise en place pour proposer des hypothèses et nous choisirons ce qui répond à nos attentes.
-
- Vous êtes également syndicalistes. Pouvez- vous dire un mot sur les négociations sur les stocks des arriérés ?
-
- Les discussions se poursuivent. Nous étions toujours confiants et l’avons toujours dit à nos camarades. Les arriérés seront payés. Reste à définir les modalités. Le principe est acquis.
-
- Quels sont les perspectives pour votre syndicat le MIDD ?
-
- Le MIDD est engagé sur plusieurs batailles, dont l’amélioration de la qualité de l’éducation qui passe par l’amélioration des conditions de travail et de vies des enseignants. Aujourd’hui, grâce à notre combat, le métier d’instituteur est devenu plus attractif. Aujourd’hui, pour 5000 poste il ya plus de 100.000 candidats. Donc c’est dire que le MIDD n’a pas travaillé vainement. Avec l’UNESCO et d’autres organisations, nous travaillons dans le sens du renforcement des capacités des enseignants au dialogue social constructif. Et à l’élaboration des politiques éducatives qui doivent désormais, conçues avec les acteurs.
-
- Le CEPE et l’entrée en sixième a enregistré plus de 80% de réussite. Un commentaire ?
- Pour l’enseignant que je suis, j’aurai souhaité 100%. Mais je félicite les enseignants, nos camarades qui travaillent dans des conditions difficiles. Je leur dis merci, parce que l’émergence passe par une école de qualité.
-
- Et pour conclure ?
- Je lance un appel aux fonctionnaires. Je leur dit on se connait dans ce pays. Ils savent que les engagements que nous prenons, nous les mettrons en application. Qu’ils sortent massivement le 10 septembre pour opérer le bon choix. Le choix du respect de la parole donnée. Qu’ils fassent le choix de la bonne santé et du bien être avec la liste Solidarité-Egalité. Et qu’on se retrouve le 10 septembre dans la joie, parce que nous vœux auront été exaucés.
- Calvin Wandji
- calwanfr@yahoo.fr
[...]

Actualités Interview

PENSEE DU JOUR

« Nous sommes tous solidaires du même destin, du destin de l’Afrique et si nous pouvons mener de front la lutte pour la paix à l’intérieur de nos pays, la paix entre nos pays, la paix entre nos pays et le reste du monde, alors nous aurons servi l’Afrique. »
Conférence de presse sur le dialogue
Abidjan, 28 avril 1971
FELIX HOUPHOUET BOIGNY

METEO

RECEVOIR NOS ARTICLES

Enregistrer votre Nom et votre Email et recevez nos bulletins d'informations hebdomadaire

THEME AUDIO DE LA SEMAINE

Antoinette KONAN

Antoinette KONAN

INVITE DU JOUR

 Bilan et perspectives de la MUGEFCI avce SORO Mamadou PCA de la MUGEFCI

Bilan et perspectives de la MUGEFCI avce SORO Mamadou PCA de la MUGEFCI

KIOSQUE A JOURNAUX

Amanien.info © 2017 Tous droits réservés