Derniere Minute
Désormais www.amanien.info sur tablette et smartphone. Contact: 40 01 35 92 |

Séminaire de sensibilisation des gestionnaires des ressources humaines: Le ministre Adama Koné souhaite "l'éradication des trop perçus sur salaire"



11-05-2017

Economie

amanien.info 206 vus
L'impact négatif des sommes indûment mandatées sur la trésorerie de l’État n'est pas du goût du Ministre de l’Économie et des finances. Adama Koné a souhaité : "l'éradication des trop perçus sur salaire".
"La Problématique des Mandataires indus: les trop perçus sur salaire des fonctionnaires et agents de l’État", voici le thème du séminaire de sensibilisation à l'endroit des gestionnaires des ressources humaines de l’État de Côte d'Ivoire, tenu ce jeudi 11 mai à la Maison de l'Entreprise a AbidjanPlateau.
Le ministre de l’Économie et des finances, Adama Koné, a été catégorique a l'ouverture de ce séminaire : " Certes le président Alassane Ouattara souhaite une gestion optimale des ressources de l’État pour améliorer les conditions de vie des fonctionnaires et agents de l’État mais on ne doit pas faire payer au comptable public ce que l’État ne dois pas".
"Avant d"appréhender les enjeux pour prendre les dispositions adéquates, je souhaite une éradication des trop perçus sur salaire à l'issue de ce séminaire", a martelé Adama Koné.

Pour Jacques Assahore Konan, Directeur général du Trésor et de la Comptabilité Publique : " le recouvrement des trop perçus et accessoires de soldes est difficile. Cependant, il est impérieux de mettre en place des mécanismes à même d'optimiser les recettes liées à l'assiette".

D'où la nécessité de responsabiliser d'avantage les gestionnaires des ressources humaines de l’État pour qu'ils puissent capter en temps réel les informations sur chaque fonctionnaires et agents de l’État pour le transmettre.

Car les chiffres sont alarmants pour les recettes de trop perçus qui résultent des sommes indûment mandatés au profit des fonctionnaires et agents de l’État en position ou situation administrative n'ouvrent pas droit à la rémunération.

De 2012 à 2016, la direction de la Solde a transmis 2581 dossiers pour un montant de 5 206 048 283 francs CFA de fonctionnaires décédés. Les banques ivoiriennes ont émis 451 chèques d'un montant 1 238 776 885 francs CFA de reversement de trop perçus, soit 23,80 %. Il reste à recouvrer à ce jour 3 967 469 798 francs CFA par le Comité Interministériel de Réduction des Mandatements Indus (CIREMI).

C'est pourquoi, Mme Ahoussi Lydie épouse Guibei, directrice de l'Agence Comptable des Créances Contentieuses (ACCC), mise sur deux points essentiels : "présenter l'impact négatif des sommes indûment mandatées sur la trésorerie de l’État et sensibiliser les gestionnaires des ressources humaines de l’État à la transmission diligente des Informations relative à la position où à la situation administrative n'ouvrant pas droit à la rémunération".

Ce séminaire de sensibilisation des gestionnaires des ressources humaines prend fin dans la soirée de ce jeudi 11 mai.

Fulbert Bilé [...]

Actualités Economie

PENSEE DU JOUR

« Nous sommes tous solidaires du même destin, du destin de l’Afrique et si nous pouvons mener de front la lutte pour la paix à l’intérieur de nos pays, la paix entre nos pays, la paix entre nos pays et le reste du monde, alors nous aurons servi l’Afrique. »
Conférence de presse sur le dialogue
Abidjan, 28 avril 1971
FELIX HOUPHOUET BOIGNY

METEO

RECEVOIR NOS ARTICLES

Enregistrer votre Nom et votre Email et recevez nos bulletins d'informations hebdomadaire

THEME AUDIO DE LA SEMAINE

Antoinette KONAN

Antoinette KONAN

INVITE DU JOUR

 Bilan et perspectives de la MUGEFCI avce SORO Mamadou PCA de la MUGEFCI

Bilan et perspectives de la MUGEFCI avce SORO Mamadou PCA de la MUGEFCI

KIOSQUE A JOURNAUX

Amanien.info © 2017 Tous droits réservés