Derniere Minute
Désormais www.amanien.info sur tablette et smartphone. Contact: 40 01 35 92 |

Sauvegarde de l’économie ivoirienne: Me. Gbè Gonsan envisage tenir la tête du peloton



09-05-2017

Economie

amanien.info 178 vus
Sur la question de la protection de l’économie ivoirienne, Me. Gbè Gonsan Henri, ne donne pas dans la dentèle. Pour lui, l’économie du pays constitue le patrimoine le plus précieux qu’il faut nécessairement sauvegarder pour garantir la prospérité qui s’appréhende comme la croissance inclusive durable. Dans cette optique, depuis près d’une décennie, il a mis sur pied une brigade civile nationale constituée de volontaires, appelée organisation non gouvernementale Stop ! La fraude fiscale et la contrefaçon sans frontière en Côte d’Ivoire (Sffcsf-CI). Au nombre de plus de 1 500 agents formés à ce jour, cette structure est composée de plusieurs unités de travail dont : une unité d’assistance aux usagers de la route pour identifier, dénoncer et ester en justice les agents véreux qui s’adonnent aux rackets, et toutes autres formes de tracasseries routières. Il y a aussi une unité de lutte contre la contrefaçon, la contrebande, la piraterie et le trafic sous toutes ses formes. L’on note également une unité de lutte contre l’impunité et l’injustice, sans oublier l’unité spéciale de la prévention sécuritaire de la population en terre ivoirienne. Dans une déclaration dont nous avons copie, Me. Gbè Gonsan est clair : ’’ Créée sous le n° 1086/INT/DGA/DAG/SDVA du 18 octobre 2008, et enregistrée au Journal officiel de Côte d’Ivoire, notre structure a pour principale mission la moralisation de la vie publique, la lutte contre les fléaux qui minent l’économie nationale, notamment le racket, la fraude, la corruption, la contrebande, la piraterie etc.’’ Pour le promoteur de cette entité, l’Ivoirien nouveau doit épouser la nette vision du chef de l’Etat Alassane Ouattara. Cette vision veut en effet un modèle de citoyen Ivoirien détourné de la corruption, de la fraude, des pots de vins. Autant de fléaux qui limitent la capacité du gouvernement à servir convenablement les services, limitent les citoyens, fragilisent l’Etat de droit, les institutions publiques et la confiance dans les dirigeants. En somme, agissent comme un frein au développement, et privent des milliers de personnes de la prospérité. Au vue de ces nobles ambitions, et immenses défis, le patron de Sffcsf-CI, souhaite que le gouvernement reconnaisse son entité comme une force auxiliaire de la force publique. Etant donné aussi qu’elle se veut une structure de lutte contre le chômage.
Koné Seydou
[...]

Actualités Economie

PENSEE DU JOUR

« Nous sommes tous solidaires du même destin, du destin de l’Afrique et si nous pouvons mener de front la lutte pour la paix à l’intérieur de nos pays, la paix entre nos pays, la paix entre nos pays et le reste du monde, alors nous aurons servi l’Afrique. »
Conférence de presse sur le dialogue
Abidjan, 28 avril 1971
FELIX HOUPHOUET BOIGNY

METEO

RECEVOIR NOS ARTICLES

Enregistrer votre Nom et votre Email et recevez nos bulletins d'informations hebdomadaire

THEME AUDIO DE LA SEMAINE

Antoinette KONAN

Antoinette KONAN

INVITE DU JOUR

 Bilan et perspectives de la MUGEFCI avce SORO Mamadou PCA de la MUGEFCI

Bilan et perspectives de la MUGEFCI avce SORO Mamadou PCA de la MUGEFCI

KIOSQUE A JOURNAUX

Amanien.info © 2017 Tous droits réservés