Derniere Minute
Accéder à la plate forme de L’Association des Chefs d’Entreprises de Presse Numérique de Côte d’ivoire (ACEPNUCI) en tapant www.acepnuci.org | Désormais www.amanien.info sur tablette et smartphone. Contact: 40 01 35 92 |

Interdiction des surcharges: Le message du président Vassidiki aux parties prenantes



09-04-2017

Economie

amanien.info 292 vus
Le président du Conseil supérieur des fédérations des syndicats des chauffeurs professionnels de transport de marchandises voyageurs et assimilés de Côte d’Ivoire, M. Fadiga Vassidiki, était face à la presse le 7 avril dernier au siège de sa structure à Abobo-Té. Il s’est exprimé sur les dates de mise en application intégrale du règlement 14 de l’UEMOA, relatif au contrôle du poids, du gabarit, et de la charge à l’essieu dans les huit pays de l’espace UEMOA plus le Ghana et la Guinée. Selon lui, cette application est effective dans les ports ivoiriens depuis le 1er février 2917. Elle sera effective dans les corridors à partir du 1er juillet 2017 pour les nationaux. Pour les internationaux, elle est déjà en application depuis le 6 avril dernier. La mise en application effective de la mesure est frappée d’amendes. En effet, en cas de surcharge, le contrevenant national se voit frapper d’une pénalité de 20 000 FCFA la tonne, quand le contrevenant international paye 60 000F CFA la tonne. Dans les deux cas, la sanction du délestage systématique est appliquée. Ainsi pour le n°1 des chauffeurs professionnels de Côte d’Ivoire, il faut éviter toutes ces complications en se conformant à la nouvelle donne. Qu’il juge du moins avantageuse. «(…) Vous n’êtes pas sans ignorer que la surcharge a de nombreuses conséquences qui se somment : Dégradation précoce du réseau routier, réduction de la durée de vie des engins, les nombreux accidents de routes avec leurs corollaires de pertes en vie humaine, les pertes de temps et de gains financiers etc », a relevé l’orateur. Qui, sûr de ses propos, n’a pas usé de langue de bois pour lancer ce slogan : «(…) La surcharge tue. Ensemble, tuons là donc ». Justifiant son slogan, le patron du Conseil supérieur des fédérations des syndicats des chauffeurs professionnels de transport de marchandises voyageurs et assimilés de Côte d’Ivoire, a clairement expliqué que le Chef de l’Etat Son Excellence Alassane Ouattara a trop inverti dans le réseau routier Ivoirien depuis son accession aux affaires. Et que les exploitants dont leur corporation, doive nt pleinement jouer leur partition en termes d’entretien. Pour finir, le doyen Fadiga, a exhorté le Fonds d’entretien routier (Fer), à respecter les engagements pris à la faveur de cette opération. «(…) Nous serons toujours à vos côtés, mais nous souhaitons que vous respectez tous vos engagements pris », a—t-il dit en substance.
KONE SEYDOU
[...]

Actualités Economie

PENSEE DU JOUR

« Nous n’avons qu’un objet de haine : la guerre, qu’une seule obsession : la paix, la paix des cœurs, la paix sociale, la paix entre les Nations. »
Séminaire du Bureau Politique
Yamoussoukro, 12 juin 1973
FELIX HOUPHOUET BOIGNY

METEO

RECEVOIR NOS ARTICLES

Enregistrer votre Nom et votre Email et recevez nos bulletins d'informations hebdomadaire

THEME AUDIO DE LA SEMAINE

Antoinette KONAN

Antoinette KONAN

INVITE DU JOUR

 Bilan et perspectives de la MUGEFCI avce SORO Mamadou PCA de la MUGEFCI

Bilan et perspectives de la MUGEFCI avce SORO Mamadou PCA de la MUGEFCI

KIOSQUE A JOURNAUX

Amanien.info © 2017 Tous droits réservés