Derniere Minute
Lancement officiel de la campagne de sensibilisation sur la bancarisation 2017 du Trésor Public | Désormais www.amanien.info sur tablette et smartphone. Contact: 40 01 35 92 |

Raoul MOBIO reçoit pour vous Estelle YANKEY,Première responsable du Champ Missionnaire El-Roï



20-03-2017

Interview

amanien.info 342 vus
Prise dans l'étau de l'Enfer, elle fait une rencontre qui va bouleverser sa vie
Le témoignage pathétique de conversion de celle qui est devenue une icône dans le Ministère charismatique en Côte d'Ivoire

Loin des champs d'évangélisation, elle présente un visage tout à fait différent. C'est une femme au Foyer, décontractée, bien rangée, portant son bébé au dos, que nous avons rencontré à sa résidence de la Riviera-Faya dans le quartier chic de Cocody à Abidjan. Pas de micro, pas de déploiement de Puissance, mais l'Amour de Christ toujours au Rendez-vous avec cet accueil agréable digne d'une véritable Servante de Dieu, la Bergère Christ Marie Estelle YANKEY, Première responsable du Champ Missionnaire El-Roï, nous partage, avec passion son témoignage de conversion dans cet entretien qui vient encore prouver que la compassion du Christ n'a point de limite.


Raoul MOBIO: Bonjour Servante de Dieu.

Estelle YANKEY: Bonjour Frère MOBIO

R.M: C'est un plaisir d'être chez vous aujourd'hui. Je dirais même une bénédiction. Là, je découvre une femme au foyer qui contraste fortement avec l'image qu'on a l'habitude de voir de vous. La femme fervente, bouillante dans le ministère... On va donc tabler dans un premier temps sur votre témoignage de conversion. D'abord, comment est que vous rencontrez Christ en tant que jeune, ordinaire, pas forcément prédisposé à une vie de piété? Et ensuite comment se passe l'appel au ministère?

E.Y: Ma conversion a été lente parce que je suis issue d'une famille animiste. Chaque Dimanche, je voyais les gens aller à l'église et j'en avais aussi l'envie. A l'époque, c'étaient les religieuses et puis à la fin de chaque messe, on distribuait des bonbons, des biscuits...Et comme j'étais friande des confiseries, ça m'a attiré. Et plus tard, au divorce de mes parents, j'ai changé de foyer. Je me suis retrouvée chez mon Père adoptif qui était très ancré dans le fétichisme. En classe de CE1, j'ai vraiment plaidé pour qu'on me permette de faire la catéchèse. C'est comme ça, qu'en 6ème, j'ai reçu mon baptême parce que pour moi, quand on s'engage envers le Seigneur, on doit le faire de tout son coeur. Sinon ma conversion véritable s'est passée entre 1997 et 1998. J'ai une cousine qui fréquentait le renouveau charismatique. Nous autres, on la raillait parce qu'on partait à l'église comme ça. On faisait de la religiosité. Et un Dimanche, je l'ai accompagné à sa réunion. Sincèrement, j'étais étonnée de ce que je voyais. Je me demandais même: ''c'est en Côte d'Ivoire que ce genre de choses se passe?'' Vraiment, tout était chic. Mais après, je n'y suis plus retournée puisqu'elle même était parti en congé. Puis un jour, j'ai appris qu'il y'avait une vigile sur la Paroisse. C'est là, j'ai rencontré notre Serviteur Général, Marcel BLE qui a insisté pour que je vienne à cette vigile. J'ai aussi fait la rencontre de la Bergère du Renouveau qui m'a aussi reconnu. Alors, comme je me retrouve à la vigile? On est allé faire le show avec les amis et il y'a une amie qui devait faire une réservation dans une boîte de nuit, mais elle tardait à venir. Et puis, je me suis décidé subitement à me rendre à la vigile. C'est comme ça que vers 1h du matin, les autres ont dit: ''D'accord, on t'accompagne à la prière.'' Ironie du sort, arrivée à la Cathédrale, c'était à Bouaké, celle qu'on attendait pour faire la réservation de la boîte de nuit, je la retrouve devant en train de se trémousser. Là je m'interroge. Au fait, elle avait été invitée par l'une de ses amies, et c'est comme ça, l'onction s'est saisie d'elle. Et donc, après la vigile, j'ai pris la décision de suivre Jésus. Il me fallait cependant faire un choix. En tout cas, l'année 1998 a été pour moi une année difficile où je devais faire un choix entre mes amis et Christ. C'est ainsi que grâce à l'encadrement de notre Papa Marcel BLE, qui était à l'époque Berger du Renouveau, je suis restée à l'église jusqu'à ce que pendant les vacances, je participe à une retraire spirituelle à St Jean de Gagnoa organisée par la Communauté de l'Emmanuel. C'était une retraite d'une semaine à laquelle je suis parti juste par curiosité. Et le Vendredi soir, (on y était allés un Lundi) la journée avait été réservée au St Esprit et ils nous ont demandé de prendre un temps de jeûne. Et là, peu de temps après l'effusion, j'ai commencé à réaliser combien j'étais sale au milieu de cette assemblée de gens qui avaient reçu Christ. Je me demandais pourquoi Dieu ne m'avait pas enlevée depuis longtemps dans mes péchés. Et je me suis mise à pleurer chaudement jusqu'à ce qu'on m'emmène au St Sacrément. J'ai compris qu'il fallait que je donne ma vie sincèrement à Dieu. Par la suite, j'ai passé des jours à pleurer parce que c'était comme si je contemplais enfin la beauté de Jésus. Et dès que je fus de retour chez moi, la première personne qui était venu me voir, c'était l'un de mes petit-amis. Mais, sur-le-champ, j'ai mis fin à notre relation parce que je voulais vivre ma vie de chasteté, me consacrer à mon Dieu.

R.M: C'est donc de là que part votre véritable conversion. Et plus tard, vous entrez dans le Ministère où on vous reconnaît comme une femme de feu. Alors, je voudrais savoir, quelle est la spécificité du Ministère que vous exercez?

E.Y: Le champ Missionnaire El-Roï répond toujours à la vision du Service Catholique d'Evangélisation (SCE). Notre appel, c'est de détruire les sectes, amener les Chrétiens qui sont partis à revenir à Jésus. Nous avons été envoyés ici( Abatta) par la Bergère Générale du SCE, Delphine HALA. Et moi, particulièrement, j'ai un appel pour la délivrance parce que dans la structure du SCE, je suis en charge de la compassion qui est en fait la délivrance. Mais actuellement, j'en ai été déchargée puisque j'ai été appelée à d'autres fonctions au sein du SCE. Moi, mon appel particulier, c'est la délivrance. De par mon témoignage, j'étais supposée hériter de pratiques fétichistes mais Dieu m'en a épargnée.

R.M: On va terminer notre entretien en abordant le chapitre de vos relations avec vos confrères et consoeurs dans le Ministère. Comment se passent les rapports de façon générale? Que ce soit au sein du SCE ou en dehors?

E.Y: En tout cas, ça se passe bien. Si vous vous renseignez au sein du SCE, on vous dira que je suis très rassembleuse. D'ailleurs, on me charge toujours de joindre les autres pour les réunions, donc je suppose que c'est parce que ça va. Même dans les évangélisations, on m'invite toujours à intervenir. En dehors du SCE également, j'ai aussi de très bons rapports. Avec le Modérateur Abraham Marie Pio, le Modérateur Efferlin de Lucresse, Steven KOSSONOU...Bon avec tout le monde, ça va.

R.M: On le constate aussi...Peut-être un dernier mot..

E.Y: Vraiment, c'est de dire aux chrétiens que tel le monde part à sa dérive, que chacun essaie de revoir sa position pour pouvoir épouser cette nouvelle nature qui est le Christ.

Interview réalisée par Raoul MOBIO[...]

Actualités Interview

PENSEE DU JOUR

Dans la recherche de la paix, de la vraie paix, de la paix juste et durable on ne doit pas hésiter un seul instant, à recourir, avec obstination au dialogue.
Devant le Corps diplomatique, 1er janvier 1970
FELIX HOUPHOUET BOIGNY

METEO

RECEVOIR NOS ARTICLES

Enregistrer votre Nom et votre Email et recevez nos bulletins d'informations hebdomadaire

THEME AUDIO DE LA SEMAINE

Antoinette KONAN

Antoinette KONAN

INVITE DU JOUR

 Mme la Ministre de la sante GOUDOU Raymonde a propos de operation Elephant a ADJAME ROXY

Mme la Ministre de la sante GOUDOU Raymonde a propos de operation Elephant a ADJAME ROXY

KIOSQUE A JOURNAUX

Amanien.info © 2017 Tous droits réservés