Derniere Minute
Désormais www.amanien.info sur tablette et smartphone. Contact: 40 01 35 92 |

BURKINA FASO/Filières agro-sylvo-pastorales : Des promoteurs reçoivent des équipements et des documents de formalisation



16-01-2017

Internationales

Lefaso.net 176 vus
Dix bénéficiaires de la sous composante 1.2 du programme d’appui aux filières agro-sylvo-pastorales (PAFASP) dont la mise en œuvre est assurée par la Maison de l’Entreprise du Burkina Faso (MEBF), ont reçu de façon symbolique, ce jeudi 12 janvier 2017 à Ouagadougou, des équipements et des documents de formalisation de leur entreprise. C’était en présence du directeur général de la promotion de l’économie rurale représentant le secrétaire général du ministère de l’agriculture et des aménagements hydrauliques.

Sur son tricycle flambant neuf, Nana Amidou, a visiblement l’air heureux de compter parmi les bénéficiaires de la sous composante 1.2 du programme d’appui aux filières agro-sylvo-pastorales (PAFASP). Grâce à la convention signée entre le programme et la Maison de l’Entreprise du Burkina Faso en mars 2015, ce boucher, promoteur de l’entreprise Zoodo Market, a bénéficié d’une subvention de 5 931 900 F CFA pour la réfection de son local de vente et des formation pour mieux gérer son business. Outre lui, ce sont neuf autres promoteurs qui ont reçu, de façon symbolique, des équipements mais aussi des documents de formalisation de leur entreprise composés du registre de commerce et de crédit mobilier (RCCM), du numéro de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), du numéro d’Identifiant fiscal unique (IFU) et de la carte professionnelle de commerçant).

Le PAFASP prendra fin le 30 juin 2017. Et à moins de six mois de l’échéance, le secrétaire général du ministère en charge de l’agriculture, par la voix du directeur général de la promotion de l’économie rurale reconnait que le partenariat MEBF/PAFASP a rempli la quasi-totalité de ses obligations. Il en veut pour preuve les subventions accordées à 167 entreprises pour un volume de plus d’un milliard de francs CFA, la levée de plus de 628 millions de financement bancaire au profit de 34 entreprises, la tenue de plusieurs sessions de formations techniques et en gestion des entreprises, le montage de plans d’affaires au profit de 177 entreprises dont 60 PME, etc.

Pour Nicolas Ahouissoussi, chef de projet PAFASP à la Banque mondiale, principal bailleur de fonds, le secteur privé doit être le poumon qui va permettre de transformer l’agriculture. Et c’est en cela que « la transformation des micro-projets en micro-entreprises est l’élément novateur de ce financement additionnel du PAFASP », a-t-il expliqué. Il a donc salué la détermination de toutes les personnes qui travaillent dans l’ombre au niveau de la Maison de l’Entreprise pour l’atteinte des résultats escomptés. Et pour l’après programme, une évaluation sera faite durant le deuxième semestre de l’année 2017 afin de produire le rapport d’achèvement. Le défi reste donc à venir et M. Ahouissoussi a invité les différents acteurs à ne pas dormir sur leurs lauriers mais à poursuivre dans le même élan de professionnalisme.

« Nous n’avons pas eu tort parce que la mayonnaise a pris », foi du coordonnateur national du PAFASP, Atamana Bernard Dabiré, à propos du partenariat avec la MEBF et des résultats jugés probants. « Notre souhait, à la fin du programme, c’est que ce qui a été fait avec les bénéficiaires ne s’éteigne pas », a-t-il souligné. Il embouche ainsi la même trompette que le directeur général de la Maison de l’Entreprise, Issaka Kargougou, qui a souhaité qu’à la fin du programme, les entreprises soutenues présentent des indicateurs de performance reluisants et exemplaires. « L’on doit bien se laver le visage, lorsqu’on vous frotte le dos », a-t-il conseillé aux bénéficiaires. Le représentant de ces derniers, Olivier Paré, a rassuré les partenaires de leur engagement à relever le défi. « Nous n’allons pas vous mettre la honte », a-t-il conclu.

Herman Frédéric Bassolé
Lefaso.net[...]

Actualités Internationales

PENSEE DU JOUR

« De nos jours, plus sans doute qu’au cours des époques successives qu’a traversées l’humanité, la paix mondiale est indivisible."
Vœux du Corps diplomatique, 1er janvier 1967
FELIX HOUPHOUET BOIGNY

METEO

RECEVOIR NOS ARTICLES

Enregistrer votre Nom et votre Email et recevez nos bulletins d'informations hebdomadaire

THEME AUDIO DE LA SEMAINE

Antoinette KONAN

Antoinette KONAN

INVITE DU JOUR

 Bilan et perspectives de la MUGEFCI avce SORO Mamadou PCA de la MUGEFCI

Bilan et perspectives de la MUGEFCI avce SORO Mamadou PCA de la MUGEFCI

KIOSQUE A JOURNAUX

Amanien.info © 2017 Tous droits réservés