Derniere Minute
SOCIÉTÉ AFRICAINE DE PRIMATOLOGIE: PR INZA KONÉ DE L’UNIVERSITÉ FHB D\'ABIDJAN ÉLU PRÉSIDENT | Désormais www.amanien.info sur tablette et smartphone. Contact: 40 01 35 92 |

Gbagbi Ruth, médaillée de bronze aux J.O :’’ j’espère que ma victoire va inspirer la jeunesse ivoirienne



29-08-2016

Interview

amanien.info 331 vus
Première femme médaillée olympique de l’histoire de la Côte d’Ivoire, étudiante à l'Institut National de la Jeunesse et du Sport (INJS), la taekwondo-in âgée de 22 ans a crée l'exploit en décrochant une médaille de bronze aux Jeux Olympiques de Rio, dans la catégorie des -67 kilos. Triple Championne d'Afrique, 8e au Jeux Olympiques de Londres en 2012, Prix de l’Excellence 2013 décerné par le Président de la République Alassane Ouattara, Vice-Championne du Monde par équipe en 2014, Vainqueur des Jeux Africains en 2015, cette nouvelle performance vient couronner l'ascension fulgurante sur la scène internationale de la jeune sportive du club Taekwondo la Source de Koumassi. Amanien.info l’a rencontrée pour vous.

Le 19 août dernier, vous avez marqué l'histoire de la Côte d'Ivoire en devenant la première femme médaillée aux Jeux Olympiques. Quel sentiment vous anime?

(Sourire) Une joie indescriptible tellement c'est un immense honneur pour moi de rentrer dans l'histoire de la Côte d'Ivoire. C'est un rêve qui se réalise car en venant à Rio ma mission était de faire briller le drapeau ivoirien et Dieu a exaucé mes prières.

Comment expliquez-vous un tel niveau de performance?

Durant toute la préparation, nous avons travaillé en amont avec les entraîneurs nationaux, Me Attada Tadjou, Me Jerôme Essapa et Me Adama Chérif. Les séances physiques étaient très difficiles, on devait sans cesse repousser nos limites, c’est ce qui nous a permis d’élever notre niveau et d’aborder la compétition dans les meilleures conditions. Arrivé à Rio, je me sentais optimisée et en confiante sur l’aire de combat.

Qu’est ce qui vous a fait défaut dans votre combat en quart de finale face à la numéro ‘’une’’ mondiale, la française Haby Niaré?

À ce stade de compétition, on n’a pas le droit à l’erreur car tout ce joue au détail près. Je pense avoir été trop gourmande dans le sens où j’ai multiplié les techniques retournées (3pts) et au visage (3/4pts) puisqu’elles sont valorisées au niveau du score alors qu’il y avait des opportunités à saisir simplement au corps (1pt). J’aurais également dû la pousser davantage à la faute car au final un avertissement aurait pu faire toute la différence.

N.D.L.R. Le combat se termine 5 à 4, alors que la française avait déjà un avertissement. Un deuxième avertissement aurait entraîné un point supplémentaire à Ruth Gbagbi.

Comment avez-vous réussi à vous remobiliser après cette défaite car étant repêchée, il vous fallait désormais remporter deux combats pour décrocher la médaille de bronze, en finale de repêchage. Dans quel état d’esprit étiez-vous?

Après ma défaite en quart de finale face à la française Haby Niaré j’ai vu mon rêve de remporter l’or olympique s’envoler. Les minutes suivantes ont été extrêmement douloureuses mais je devais rapidement me reconcentrer sur un nouvel objectif: la médaille de bronze. C’est avec encore plus de détermination que j’ai abordé cette deuxième partie de compétition. Je savais que je n’avais plus le droit à l’erreur, il me restait une opportunité à saisir et ça m’a rendu plus forte que jamais. En finale de repêchage, contre l’azérie Farida Azizova c’était mon heure, je me suis transcendée et j’ai réussi à m’imposer sur le score de 7 à 1.

Quel est le revers de cette médaille ?

Bon, je ne sais pas si on peut considérer qu’il y a un revers à cette médaille car je suis passionnée par mon sport et je rêve de ce jour depuis longtemps. Par contre, il y a énormément de sacrifices, j’ai accumulé du retard dans mon cursus scolaire pour me consacrer entièrement à la préparation des Jeux Olympiques, j’ai dû abandonner les sorties entres amis et je ne passe pas autant de temps avec ma famille que je le souhaiterais car entre les entrainements, la récupération et les déplacements à l’étranger, je m’absente beaucoup.

Quel message souhaitez-vous adresser aux femmes ?

Cette médaille est la nôtre, celle de toutes les femmes ivoiriennes et je la dédie à la Première Dame Mme Dominique Ouattara. J’espère que le combat que j’ai mené va inspirer la jeunesse ivoirienne, contribuer au développement de notre pays et promouvoir les valeurs du sport féminin.

Ta conclusion ?

Merci à Dieu Tout Puissant de m’avoir permis de réaliser mes rêves. Je souhaite remercier toute ma famille, en l’occurrence ma mère Dorcas et mon père Gbagbi Claude qui sont la raison de toutes mes réussites. Mais également la Fédération Ivoirienne de Taekwondo présidée par le Ministre Bamba Cheick Daniel, le Ministère des Sports et le Comité National Olympique Côte d’Ivoire. Enfin, je suis reconnaissante du soutien apporté par toutes les personnes de cœur présentes à mes côtés pour m’accompagner à chaque étape ainsi qu’à toute la population ivoirienne qui m’a encouragé jusqu’au sommet.

Réalisée par David KOUAME (davidkouame78@yahoo.fr)
[...]

Actualités Interview

PENSEE DU JOUR

« Nous sommes tous solidaires du même destin, du destin de l’Afrique et si nous pouvons mener de front la lutte pour la paix à l’intérieur de nos pays, la paix entre nos pays, la paix entre nos pays et le reste du monde, alors nous aurons servi l’Afrique. »
Conférence de presse sur le dialogue
Abidjan, 28 avril 1971
FELIX HOUPHOUET BOIGNY

METEO

RECEVOIR NOS ARTICLES

Enregistrer votre Nom et votre Email et recevez nos bulletins d'informations hebdomadaire

THEME AUDIO DE LA SEMAINE

Antoinette KONAN

Antoinette KONAN

INVITE DU JOUR

 Bilan et perspectives de la MUGEFCI avce SORO Mamadou PCA de la MUGEFCI

Bilan et perspectives de la MUGEFCI avce SORO Mamadou PCA de la MUGEFCI

KIOSQUE A JOURNAUX

Amanien.info © 2017 Tous droits réservés