Derniere Minute
Désormais www.amanien.info sur tablette et smartphone. Contact: 40 01 35 92 |

Réactions des acteurs du secteur à l'annonce de la candidature de Moussa Diomandé à la Chambre de Commerce et de l'industrie de Côte d'ivoire



05-04-2016

Interview

amanien.info 276 vus
Le candidat Moussa Diomandé n'est pas seul. Il a autour de lui des acteurs du secteurs qui ont décidé de réagir aussitôt sa candidature déclarée.

D'abord, MME GABRIELLE NIKPI, Présidente des fournisseurs de navires de Côte d’Ivoire et membre de la Coalition des Femmes Leaders.

"Je suis Madame Gabrielle Nikpi. Les raisons sont simples. Je suis d’abord une Ivoirienne, je vois comment évolue les pme. Nous avons tellement de difficultés au niveau du financement et nous n’avons pas d’accompagnement. Je vois aussi comment ça se passe ailleurs. On peut prendre l’exemple du Nigéria qui dispose d’une chambre de commerce forte. Les pme et pmi y sont mieux accompagnées".

- UPLCI - Que peut apporter Moussa Diomandé à la Chambre de commerce et d’industrie de Côte d’Ivoire?

Moussa Diomandé est un self made man, il est pragmatique. Il a travaillé pour des gens et commencé très tôt. Il a tout simplement prouvé par son parcours. Il peut apporter énormément aux Ivoiriens. Il a un programme pour les étudiants et pour l’orientation de nos enfants. Il veut révolutionner la CCI.

- UPLCI - Que comptez-vous faire à votre niveau pour porter votre candidat à la tête de la CCI ?

Je vais contacter d’autres personnes. J’ai commencé à faire du lobbying auprès d’autres opérateurs économiques. Je demande à tous les acteurs économiques (ravitailleurs de navires ou pas) de soutenir ce candidat. Les artistes, les femmes du vivrier sont autant concernés. C’est lui qui fera bouger les lignes.



Ensuite, Mr Gervais Ekoun, Président du Syndicat National des Producteurs d’Eau Agréés de Côte d’Ivoire

" Je suis le Président du Syndicat National des Producteurs d’Eau Agréés de Côte d’Ivoire (SYNAPEACI). Combien d’Ivoiriens sur les 25 millions connaissent la CCI, combien de jeunes diplômés connaissent les missions de la CCI? Ils s’adonnent donc à de petits métiers alors que les potentialités de notre pays sont énormes. Le Président Ouattara ne réussira que si les pme sont formées. Le gouvernement crée le cadre et il faut quelqu’un qui soit au fait de l’évolution de l’économie mondiale. Dans notre filière, il faut au moins 50 millions de francs pour investir. Ces entreprises ont besoin d’être encadrées. Durant la crise qu’a connue notre secteur, la CCI n’a pas soutenu les entreprises. Les dirigeants de cette structure sont dépassés par les réalités du moment".

- UPLCI - Qu'attendez-vous de Moussa Diomandé à la Chambre de commerce et d’industrie de Côte d’Ivoire?

Il va apporter un appui aux PME. C’est un véritable package qu’il propose aux entreprises. C’est l’homme qu’il faut à la place qu’il faut. La CCI, si elle était suffisamment outillée, elle aurait pu intervenir dans la crise que nous avons connue car c’est un capital de 6 milliards qui est en passe d’être perdu. La Côte d’Ivoire est dotée de potentialités. La CCI ne répond plus aux exigences de l’évolution économique de la Côte d’Ivoire. Les structures de prises en charge n’existent pas. Avec lui, il y aura plus de sous-traitance avec les entreprises internationales.

- UPLCI - Quelle est votre contribution pour porter votre candidat à la tête de la CCI ?

Nous allons bientôt organiser une conférence de presse pour donner notre position officiellement. Nous ferons du porte à porte. C’est le candidat qui émane de la population. Il faut une structure pour nous aider à gagner des appels d’offres. Je mets au défi n’importe quel candidat. Moussa Diomandé maitrise le milieu l’entreprise.



Enfin, Mr Lacina Fofana, opérateur économique

"Je suis un opérateur économique, pur produit de l’enseignement technique et de la formation professionnelle. Je suis dans le monde du bâtiment et du bois et aussi membre fondateur de la Confédération Générale des pme (CGPME). J’ai 40 ans d’expérience dans ce secteur, mais en même temps j’ai mal au cœur car on ne voit pas l’avenir que la Côte d’Ivoire réserve à ces enfants des métiers de l’enseignement technique et de la formation professionnelle. Nos écoles ne répondent pas, elles ne sont pas au diapason des Ntics. Dans le domaine des pme, on a besoin de main d’œuvre qualifiée. La solution c est la formation par alternance. Quand tu es mal formé, tu n’as pas d’emploi. C’est la CCI qui devrait être le recours idéal. Quelle CCI avons-nous en Côte d’Ivoire ? Le président est un bourgeois intouchable! Il ne peut pas proposer de solutions aux PME. Il faut revoir la CCI. Quand on base la CCI sur les multinationales et on fait fi des pme, on ne peut avancer. Moussa Diomandé est un candidat qui est parti de zéro. Il ne compte sur aucun soutien politique ; juste sur sa compétence".

- UPLCI - Qu'attendez-vous de votre candidat Moussa Diomandé?

C’est un travail d’ensemble. Déjà le fait qu’il soit accessible, c’est largement suffisant. Avec une telle personne la CCI peut aller de l’avant.
Je vais convaincre tous ceux qui sont dans mon domaine et aussi tous ceux qui ne sont pas de mon domaine. Je leur dirai que c’est le meilleur candidat.


[...]

Actualités Interview

PENSEE DU JOUR

? Dans la recherche de la paix, de la vraie paix, de la paix juste et durable on ne doit pas h?siter un seul instant, ? recourir, avec obstination au dialogue. ?
Devant le Corps diplomatique, 1er janvier 1970
FELIX HOUPHOUET BOIGNY

METEO

RECEVOIR NOS ARTICLES

Enregistrer votre Nom et votre Email et recevez nos bulletins d'informations hebdomadaire

THEME AUDIO DE LA SEMAINE

PETIT STEPHANO

PETIT STEPHANO

INVITE DU JOUR

 LE BILAN 2016 DU PORT AUTONOME DE SAN PEDRO AVEC LE DG Hilaire LAMIZANA

LE BILAN 2016 DU PORT AUTONOME DE SAN PEDRO AVEC LE DG Hilaire LAMIZANA

KIOSQUE A JOURNAUX

Amanien.info © 2017 Tous droits réservés