Derniere Minute
Désormais www.amanien.info sur tablette et smartphone. Contact: 40 01 35 92 |

David Kouamé a rencontré pour vous M. KONE Yaya Président des trois (3) cantons de la région d’Odienné



07-03-2016

Interview

amanien.info 380 vus
David Kouamé: Vous êtes aujourd’hui le Président des trois (3) cantons réunis, dites-nous, comment cela est arrivé ?

KONE YAYA : Je vous remercie. Il faut dire que les trois (3) cantons sont : Gbringala, Sienko et Bambala, dans la région d’Odienné plus précisément dans la Sous-préfecture de Bako et de Bougousso. Il faut rappeler que depuis belle lurette, la jeunesse de Bako réunie au sein d’une association appelée le Gbakroussaba existe mais jusqu’aujourd’hui, nous cherchons les moyens possibles pour la dynamiser. Je pense que c’est ce gros souci auquel, nous sommes confrontés en tant que président du canton Gbringabla. Il en est de même pour les deux (2) autres cantons. A savoir le canton Bambala présidé par Yancouba Kanté et le canton Sienko présidé par Koné Ibrahim.

David Kouamé : Ce choix, vous l’avez voulu ou cela vous a été imposé ?

KONE YAYA : Ben… dire que c’était forcé, ça je m’inscrirai en faux, parce que malgré mon calendrier chargé en ma qualité de dirigeant de club, ces différentes tâches m’amènent à beaucoup voyager mais je pense qu’être le président de l’association des présidents de jeunesse du Gbakroussaba.C’est vraiment un honneur pour moi parce que quel que soit ce qu’on peut faire sur l’échiquier national et international, il faut d’abord se mettre au service de sa région. Je pense que c’est ce qui nous amène à vraiment accepter de briguer ce poste.

David Kouamé : Vous vous êtes retrouvé avec vos sœurs et frères. Cette rencontre à quoi répond-elle ?

KONE YAYA : Il s’agissait d’abord de mettre ensemble les jeunes. Aussi faut-il rappeler que nous avons eu auparavant une réunion avec nos aînés cadres. Toutes les filles et fils de la région de Bako et de Bougousso pour booster Bako jusqu’à l’obtention d’un département à l’instar des autres.

David Kouamé : Parlant de vos cadres, les sentez-vous à vos côtés ?

KONE YAYA : Je vous souligne que c’est ensemble que nous avons décidé de la mise sur pied du présidium. Vraiment, je pense qu’aujourd’hui, les cadres ont compris. Comme par le passé que c’est l’union qui fait la force. Nous leur disons merci pour la confiance placée en cette jeunesse pour l’organisation des cérémonies à l’honneur du Président de la République à Bougousso et Bako.

David Kouamé : Votre mot de fin…

KONE YAYA : Merci…avant de m’adresser à la jeunesse, je vais m’adresser d’abord à nos cadres du Kabadougou et du Folon. Pour leur dire que nous comptons sur leur aide pour que Bako devienne enfin Département. Cela sera un honneur pour tous. Aussi bien pour Odienné que pour Bako qui, aujourd’hui regorge d’énormes potentialités tant humaines, culturelles qu’agricoles. Bako en a besoin. A l’endroit de la jeunesse, il faut dire que personne ne peut mener seul son combat. Que celle-ci accepte d’aller auprès de nos autorités, de nos aînés pour qu’ils nous appuient. A leur endroit toujours, je vais réitérer toute ma reconnaissance pour m’avoir permis d’être là. Car c’est par unanimité qu’ils ont accepté que je sois le président de cette conférence de présidents.Par ma voix également, nous disons merci au Président de la République et à son gouvernement pour tout ce que nous constatons aujourd’hui. Nous constatons que les produits de nos parents paysans sont bien vendus. Pour cela, il faut que nos sœurs et nos frères comprennent que sans l’union, rien ne peut se faire, rien ne peut se construire. Donc, il faut qu’on se donne la main pour aller de l’avant.A l’endroit de nos responsables notamment les ministres de chez nous, les ministres du Kabadougou, du Folon qui sont tous à féliciter parce que tout ce que nous voyons, est du costaud. Je voudrais solennellement remercier au nom de toute la jeunesse du Gbakroussabanos ministres. Avec à leur tête, le ministre Gaoussou Touré. Sans oubliernos élusen général, et en particulier les quatre (4) femmes maires des communes d’Odienné, de Bako, de Kaniasso et de Séguélon. Nous pensons que c’est une fierté pour nous. En tout cas, les mots me manquent pour dire merci à tous ces cadres. Nous devons prôner l’union autour de certaines questions d’Odienné en général et de Bako en particulier. Si nous avons une jeunesse mobilisée, forte, je pense que tout est possible.
Je vous remercie.
David Kouamé[...]

Actualités Interview

PENSEE DU JOUR

« Nous sommes tous solidaires du même destin, du destin de l’Afrique et si nous pouvons mener de front la lutte pour la paix à l’intérieur de nos pays, la paix entre nos pays, la paix entre nos pays et le reste du monde, alors nous aurons servi l’Afrique. »
Conférence de presse sur le dialogue
Abidjan, 28 avril 1971
FELIX HOUPHOUET BOIGNY

METEO

RECEVOIR NOS ARTICLES

Enregistrer votre Nom et votre Email et recevez nos bulletins d'informations hebdomadaire

THEME AUDIO DE LA SEMAINE

Antoinette KONAN

Antoinette KONAN

INVITE DU JOUR

 Bilan et perspectives de la MUGEFCI avce SORO Mamadou PCA de la MUGEFCI

Bilan et perspectives de la MUGEFCI avce SORO Mamadou PCA de la MUGEFCI

KIOSQUE A JOURNAUX

Amanien.info © 2017 Tous droits réservés