Derniere Minute
Désormais www.amanien.info sur tablette et smartphone. Contact: 40 01 35 92 |

NOMEL Firmin, PRÉSIDENT DES GROUPEMENTS DE CONSOMMATEURS ET USAGERS DE SAN-PEDRO A ÉCHANGÉ AVEC LOGNON THIERRY LAGO



04-01-2016

Interview

amanien.info 367 vus
NOMEL Firmin est diplômé de l’école de développement et d’entreprise et formateur en alphabétisation réflexe et est l’actuel Président du groupement des consommateurs et usagers de San-Pedro.

LOGNON THIERRY LAGO - DEPUIS QUAND ÊTES-VOUS A LA TÊTE DE CE GROUPEMENT ET EN QUOI CONSISTE LES ACTIONS DU GROUPEMENT DES CONSOMMATEURS ET USAGERS ??

NOMEL Firmin - Depuis le 24 Novembre 2013 à l’Assemblée Générale constitutive j’ai été élu Président de ce groupement. Les actions de ce groupement, consistent à défendre les intérêts du consommateur. C’est-à-dire les intérêts d’une personne physique ou morale qui achète ou acquière un bien pour son usage personnel. Nous avons constaté que les clients, les abonnés et les souscripteurs étaient lésés et ne sont pas défendu donc, il-y-avait lieu de mettre une association en place et c’est ainsi, est né le groupement des consommateurs et usagers de San-Pedro enfin de défendre les intérêts sociaux, économiques et environnementaux des consommateurs.

LOGNON THIERRY LAGO - QUEL CONSTAT FAITES-VOUS SUR LE PRIX DES MARCHANDISES A CETTE PÉRIODE DES FÊTES DE FIN D’ANNÉE ET QUELLE EST VOTRE STRATÉGIE POUR RÉALISER LES GIGANTESQUES OBJECTIFS ET DÉFIS D’UN TEL GROUPEMENT ?

NOMEL Firmin - Sachez que San-Pedro est l’une des villes chères dans notre pays ; mais au niveau des faits, la situation ne s’est pas encore améliorée pour les consommateurs que ce soit au niveau des denrées alimentaires, jouets pour les enfants et surtout au niveau de la protéine animale notamment la volaille, les prix ont encore flambés et c’est une situation difficile pour le consommateur en cette période des fêtes de fin d’année où le prix d'un coquelet est 7000 f cfa à 6500 f cfa, celui d'une pondeuse de 4800 F CFA à 4500 F CFA. Dès la mise en place du groupement, nous avons commencé : l’information, la formation et la sensibilisation sur les 8 droits fondamentaux et sur les 4 devoirs fondamentaux du consommateur tel que reconnu par les Nations Unies. Nous posons également des actions de plaidoyers, la preuve en n’ai que ce matin, je suis allé retirer un courrier au port, puisque précédemment nous avons adressé un courrier de plaidoyer à plusieurs institutions pour la diminution du prix des transports publiques en conséquence de la baisse du prix du carburant à la pompe. A tant que Président du groupement des consommateurs et usagers de San-Pedro, au quotidien nous interpelons les opérateurs économiques et ceux même qui sont sensé réguler le commerce notamment la Direction du commerce, le Préfet de région, le commandement de 5ème légion, le coordinateur des Nations Unies et enfin , nos congénères qui sont les consommateurs sur les bonnes attitudes à avoir pour que , la cherté de la vie nous revienne moins chère.

LOGNON THIERRY LAGO - EN QUOI LE CONSOMMATEUR EST-IL CONCERNE ET QUELLES SONT LES IMPLICATIONS DU CONSOMMATEUR ET DE L’ÉTAT CONTRE LA VIE CHÈRE ?

NOMEL Firmin - D’abord, comprenez que le pouvoir d’achat du consommateur est faible c’est donc une situation difficile pour les ménages à cette période des fêtes où chacun veut se sentir à l’aise. Pour répondre à votre question, l’état de Côte d’ivoire a une obligation régalienne d’assurer le bien-être des ivoiriens dont les consommateurs. À ce titre, je pense que l’état doit fournir les mécanismes pour que, les produits de toute nature reviennent moins chère aux citoyens.
C’est pourquoi, certaines de nos préoccupations pour l’année 2016 dans le but de protéger les consommateurs contre les opérateurs véreux, le code de consommation qui a été adopté en conseil des ministres soit adopté à l’assemblée nationale pour que cela devienne une loi de la République de Côte-d’Ivoire, à côté de cela, il y a une ordonnance sur la concurrence qui avait été déjà prise mais il se trouve que les décrets d’application n’accompagnent pas cela. Les consommateurs de San-Pedro vu au regard des efforts que le gouvernement a fait pour lutter contre le racket en mettant sur pied les infrastructures routières pour baisser le prix du carburant à la pompe et malgré tout cela la cherté de la vie est une réalité. C’est pourquoi, nous souhaitons que l’état de Côte d’ivoire organise un séminaire national sur la cherté de la vie, c’est serait une occasion où les opérateurs économiques, l’état de Côte d’ivoire lui-même et les organisations de consommateurs toutes ces identités seront là pour échanger sur les relations commerciales et sur les questions de la cherté pour en ressortir des recommandations à appliquer et espérer que la cherté de la vie va baisser.
Quant aux consommateurs, je les invite à venir au sein du groupement où d’apporter leur soutien afin de lutter contre la vie chère. Parce qu’au quotidien les citoyens ; la population dit la vie est chère mais ce n’est pas en clamant ou en proclamant que le prix des marchandises va baisser.
Nous sommes dans une économie libérale, l’option qu’a choisi notre pays dès son accession à l’indépendance et cette économie libérale implique qu’il-y-a moins d’une dizaine de produits qui sont règlementés et homologués et le reste de produits est laissé dans le jeu de l’offre et de la demande, c’est donc en s’organisant que nous, les consommateurs pourrions bénéficier de cette situation grâce à la force du consommateur appelée le pouvoir d’achat. Avec ce pouvoir d’achat si nous sommes organisés le consommateur peut faire de la spéculation en obligeant les opérateurs économiques à faire de la qualité et à moindre coût. Les consommateurs doivent sortir de la passivité pour dénoncer également, les commerçants qui ne respectent pas les règles de la concurrence auprès de la Direction régionale du commerce ou soit par le biais de l’organisation des consommateurs. Mon mot de fin c’est d’appeler une fois encore, les consommateurs à la solidarité, notamment ceux de San-Pedro à venir intégrer le groupement des consommateurs et usagers qui est un moyen important pour lutter contre la pauvreté et contre la cherté de la vie. Et à la veille de la nouvelle année, je souhaite les vœux de paix dans notre région de San-Pedro surtout dans sa partie frontalière avec le Libéria qui a été beaucoup attaquée et enfin les vœux de bonheurs et de santé à toute la population et tous les administrateurs qui nous gouvernent. Je vous remercie
[...]

Actualités Interview

PENSEE DU JOUR

? Dans la recherche de la paix, de la vraie paix, de la paix juste et durable on ne doit pas h?siter un seul instant, ? recourir, avec obstination au dialogue. ?
Devant le Corps diplomatique, 1er janvier 1970
FELIX HOUPHOUET BOIGNY

METEO

RECEVOIR NOS ARTICLES

Enregistrer votre Nom et votre Email et recevez nos bulletins d'informations hebdomadaire

THEME AUDIO DE LA SEMAINE

PETIT STEPHANO

PETIT STEPHANO

INVITE DU JOUR

 LE BILAN 2016 DU PORT AUTONOME DE SAN PEDRO AVEC LE DG Hilaire LAMIZANA

LE BILAN 2016 DU PORT AUTONOME DE SAN PEDRO AVEC LE DG Hilaire LAMIZANA

KIOSQUE A JOURNAUX

Amanien.info © 2017 Tous droits réservés