Derniere Minute
Désormais www.amanien.info sur tablette et smartphone. Contact: 40 01 35 92 |

Présidentielle au Burkina Faso: Les candidats s’engagent à renforcer la résilience des populations face aux catastrophes naturelles



11-11-2015

Internationales

Lefaso.net 409 vus
A quelques jours du début de la campagne présidentielle, les candidats, sur initiative du Réseau de plaidoyer des organisations de la Société civile pour la réduction des risques de catastrophes au Burkina Faso, se sont engagés à réduire les risques de catastrophes s’ils sont élus président du Faso.
Les catastrophes naturelles sont maintenant courantes dans nos pays. Elles occasionnent de nombreux dégâts matériels et humains. Le hic est que les populations des pays en développement notamment d’Afrique ne sont pas assez outillées pour faire face à ces fléaux. D’où la nécessité pour le politique de prendre ces questions très au sérieux dans son programme de gouvernance.
Pour attirer l’attention des prétendants à la magistrature suprême, le Réseau de plaidoyer des organisations de la Société civile pour la réduction des risques de catastrophes au Burkina Faso les a conviés à un déjeuner au cours duquel chacun a paraphé un engagement à travailler pour la réduction des catastrophes en renforçant les capacités des populations à résister aux effets dévastateurs des cataclysmes et autres catastrophes. « Le but de notre plaidoyer est de contribuer à l’amélioration de la résilience des ménages et des communautés face aux catastrophes », a indiqué Mathieu Ouédraogo, responsable du Réseau.
Sur les quatorze candidats à la présidentielle, six étaient physiquement présents et d’autres se sont faits représenter. Ablassé Ouédraogo, Boukary Ouédraogo, Victorien Tougouma, Salvador Yaméogo, Françoise Toé et Adama Kanazoé étaient bien présents. Une aubaine pour les candidats de parler d’un pan de leur programme de société qu’ils entendent mettent en œuvre au cours de leur mandat s’ils sont portés à la tête de l’Etat. « Cette initiative est la bienvenue parce que les catastrophes sont de plus en plus nombreuses maintenant. En disant cela, je me rappelle des inondations du 1er septembre 2009 et de bien d’autres catastrophes que notre pays à connues après celles-ci », a indiqué Ablassé Ouédraogo, candidat du parti « Le Faso Autrement ». A sa suite c’est Françoise Toé, candidate indépendante qui a dit toute son adhésion à la campagne et réaffirmé son engagement total à lutter contre la vulnérabilité des populations face aux phénomènes naturels dévastateurs.
La campagne est soutenue par des ONG internationales telles Christian Aid, Diakonia et bien d’autres. Les absents à la cérémonie de signature, Mathieu Ouédraogo prévoit les rejoindre dans les états-majors de leurs partis afin d’obtenir leurs signatures.[...]

Actualités Internationales

PENSEE DU JOUR

« De nos jours, plus sans doute qu’au cours des époques successives qu’a traversées l’humanité, la paix mondiale est indivisible."
Vœux du Corps diplomatique, 1er janvier 1967
FELIX HOUPHOUET BOIGNY

METEO

RECEVOIR NOS ARTICLES

Enregistrer votre Nom et votre Email et recevez nos bulletins d'informations hebdomadaire

THEME AUDIO DE LA SEMAINE

Antoinette KONAN

Antoinette KONAN

INVITE DU JOUR

 Bilan et perspectives de la MUGEFCI avce SORO Mamadou PCA de la MUGEFCI

Bilan et perspectives de la MUGEFCI avce SORO Mamadou PCA de la MUGEFCI

KIOSQUE A JOURNAUX

Amanien.info © 2017 Tous droits réservés