Derniere Minute
Désormais www.amanien.info sur tablette et smartphone. Contact: 40 01 35 92 |

Interview avec M. TAPE DOH Lucien, ancien Président du conseil d’administration Café/Cacao



27-09-2015

Interview

amanien.info 335 vus
En marge de la visite d’Etat qu’effectue le Chef de l’Etat Alassane Ouattara, Assoud Konan, notre reporter s’est entretenu avec M. TAPE DOH Lucien. Dans l’entretien, l’ancien Président du conseil d’administration Café/Cacao a donné son point de vue sur la visite du Président de la République dans cette région dont il est originaire et parler de ses attentes par rapport à la rencontre envisagée par le Président Ouattara à Yamoussoukro.


Assoud Konan: Le Président de la République effectue une visite d’Etat dans votre région le Haut Sassandra. Vos impressions ?

Lucien Tapé Doh: Le Président ne vient pas chez tout le monde. Nous sommes contents de l’accueillir et nous allons essayer de lui dire ce que nous avons comme préoccupations dans notre région parce que le Président vient pour le développement en attendant la campagne. Malheureusement, il ne vient pas à Issia. C’est dommage parce qu’il ne peut pas tout faire. Donc, nous allons lui parler des problèmes d’Issia à Daloa.

Assoud Konan: Qu’attendez-vous du Président au cours de cette visite ?

Lucien Tapé Doh: Les visites d’Etat sont des visites de développement, de cohésion et de la réconciliation. Nous allons lui parler de nos problèmes. Il va essayer de soigner les plaies qui n’ont pas été soignées. Nous au niveau d’Issia avons été victimes . Nous avons perdu deux personnalités du pays qui sont Bohoum Bouabré et Tagro. C’est pourquoi nous avons voulu qu’il arrive chez nous pour que nous lui disions de vives voix nos préoccupations. Il devait venir chez nous pour apaiser les familles des deux personnalités. Peut-être qu’il viendra un jour dans notre localité.

Assoud Konan: Est-ce que vous aviez entrepris des démarches pour que le Président vienne chez vous ?

Lucien Tapé Doh: Tout compte fait, le Président de la République est du Rdr. Nous n’avons pas à Issia des cadres Rdr compétents. Nous avons des responsables du Rdr qui n’ont pas assumé leur responsabilité. Le préfet a tout fait. Le Président a promis de venir à Issia à cause de nous les chefs de village qui l’avons accompagné à Touba, Séguela et dans tous ses déplacements. Mais malheureusement, il ne sera pas chez nous. Peut-être pendant la campagne, il viendra dans notre localité . Nous allons profiter pour lui parler de cela lors de la rencontre que nous aurons avec lui ici à Daloa

Assoud Konan: Quelles sont les problèmes auxquels Issia est confronté ?

Lucien Tapé Doh: Nous avons beaucoup de préoccupations. Nous avons un quartier entier qui n’a pas été électrifié depuis 40 ans. Nous avons eu des ministres qui n’ont pas pu électrifier certains de nos villages. Peut être que le Président Ouattara peut nous aider. Donc, il faut que nous lui exposions nos problèmes pour qu’il nous aide. Nous sommes fatigués de la politique de la chaise vide.

Assoud Konan: Vous êtes planteur. Le Président Ouattara a annoncé pour le 1er octobre prochain l’augmentation du prix du kilogramme de cacao. Comment avez-vous accueilli cette nouvelle ?

Lucien Tapé Doh: On a annoncé l’augmentation du prix du kilogramme de cacao. C’est une joie pour les planteurs. Le prix , on l’annonce, mais on ne le fixe pas. Je veux dire que le prix se discute sur le plan international et c’est le consommateur qui nous l’impose. Le producteur rencontre des difficultés parce que le consommateur lui cache ce qu’il a dans son magasin. On n’arrive pas à les maitriser. Si le Président annonce un prix qui est abordable pour faire plaisir aux paysans, il faut le remercier. Maintenant, il faut que le prix soit appliqué sur le terrain. Il faut aller de campement en campement pour dire aux paysans de respecter le prix.

Assoud Konan: Est-ce que vous avez un message particulier à livrer au Président relativement à la situation de Laurent Gbagbo ?

Lucien Tapé Doh: Je ne me mêle pas de la politique. Parler de Laurent Gbagbo c’est faire de la politique. Je peux voter, mais je suis apolitique. Chez nous, le sorcier tue ton enfant et tu le pardonne. Nous ne pouvons pas prendre le problème de Gbagbo pour régler les problèmes du pays . C’est le développement de notre région qui nous intéresse. Si nous parlons toujours de Gbagbo, quel problème nous allons régler. Ouattara est aujourd’hui Président et un jour il partira pour laisser la place à une autre personne. Il faut qu’on comprenne que nous devons tourner la page.
[...]

Actualités Interview

PENSEE DU JOUR

« De nos jours, plus sans doute qu’au cours des époques successives qu’a traversées l’humanité, la paix mondiale est indivisible."
Vœux du Corps diplomatique, 1er janvier 1967
FELIX HOUPHOUET BOIGNY

METEO

RECEVOIR NOS ARTICLES

Enregistrer votre Nom et votre Email et recevez nos bulletins d'informations hebdomadaire

THEME AUDIO DE LA SEMAINE

Antoinette KONAN

Antoinette KONAN

INVITE DU JOUR

 Bilan et perspectives de la MUGEFCI avce SORO Mamadou PCA de la MUGEFCI

Bilan et perspectives de la MUGEFCI avce SORO Mamadou PCA de la MUGEFCI

KIOSQUE A JOURNAUX

Amanien.info © 2017 Tous droits réservés