Derniere Minute
Désormais www.amanien.info sur tablette et smartphone. Contact: 40 01 35 92 |

Nord du Mali : Ménaka , la pierre angulaire !



09-06-2015

Internationales

maliweb.net 514 vus
Depuis qu’elle a passé sous le contrôle de la plateforme, la ville de Menaka est devenue une pomme de discorde. La CMA qui a perdu la localité a intensifié les attaques pour manifester sa colère et a même refusé de venir signer l’accord de paix de Bamako. Face à la réticence de la population qui ne veut plus sentir les groupes séparatistes, un compromis a été trouvé à Alger.
Pourquoi cette ville suscite tant de convoitise ?
La ville de Menaka est stratégique donc vitale pour le ravitaillement des groupes armés. Menaka est équidistante avec Kidal que Gao. Elle est située à310 Km de Gao et 325 Km de Kidal. Elle est à cheval entre le Niger et le Burkina Faso. La perte de la ville par les séparatistes est un coup dur. Toutes les armes qui quittaient la Libye destinées à la CMA passaient par là. De la Libye on peut traverser le Niger pour rallier la ville sans se faire repérer par l’armée nigérienne et l’opération « Barkhane » qui est basée à Madama. Les contrebandiers d’armes évitent la passe de ‘’Salvador’’ depuis que l’armée française y a intensifié les frappes aériennes. Le trafic s’effectue du côté de Sebha qui est une ville libyenne proche du Niger contrôlée par le célèbre chef rebelle ‘’Toubou’’ Barka Wardougou qui profite de la faiblesse des institutions de Tripoli pour tirer profit non seulement du trafic illicite des armes mais aussi du passage des immigrants africains en partance pour le mouroir de la Méditerranée.
En prenant la ville, le Gatia a asphyxié le MNLA car ce dernier est désormais privé de sa base arrière libyenne pour son ravitaillement en arme et ne peut plus également compter sur le Burkina (un pays complice) depuis que Blaise a été chassé du pouvoir par une insurrection populaire. L’autre péril qui est encore plus grave pour les séparatistes relève du fait que la ville commande la route de Kidal et à partir de là, la plateforme qui y a établit un cordon sécuritaire qui rejoint l’axe Anefis, Almoustrat et Tanbankort peut à tout moment envisager de prendre le fief des séparatistes. L’autre mauvaise nouvelle pour la Coordination des Mouvements de l’ Azawad (CMA) est la décision de l’Algérie d’empêcher les rebelles et autres terroristes de se ravitailler à partir de son territoire. Cette fermeté de l’Algérie intervient alors qu’un Colonel de l’Armée Nationale Populaire (ANP) a été tué à Batna à quelques kilomètres d’Alger jeudi dernier. C’est pour toutes ces raisons que la CMA a traîné les pieds pour chercher un arrangement sécuritaire avec la médiation internationale qui a décidé finalement de placer la ville sous le contrôle de la MINUSMA. C’est la condition que la CMA avait posé pour apposer sa signature sur l’accord d’Alger qu’elle entend faire le 20 juin prochain.
[...]

Actualités Internationales

PENSEE DU JOUR

Dans la recherche de la paix, de la vraie paix, de la paix juste et durable on ne doit pas hésiter un seul instant, à recourir, avec obstination au dialogue.
Devant le Corps diplomatique, 1er janvier 1970
FELIX HOUPHOUET BOIGNY

METEO

RECEVOIR NOS ARTICLES

Enregistrer votre Nom et votre Email et recevez nos bulletins d'informations hebdomadaire

THEME AUDIO DE LA SEMAINE

Antoinette KONAN

Antoinette KONAN

INVITE DU JOUR

 LE BILAN 2016 DU PORT AUTONOME DE SAN PEDRO AVEC LE DG Hilaire LAMIZANA

LE BILAN 2016 DU PORT AUTONOME DE SAN PEDRO AVEC LE DG Hilaire LAMIZANA

KIOSQUE A JOURNAUX

Amanien.info © 2017 Tous droits réservés