Les journalistes et correspondants régionaux en formation à Yamoussoukro

74
0
Share:
Les journalistes et correspondants régionaux ont entamé, le dimanche 11 octobre 2020, à Yamoussoukro, un séminaire de formation pour contribuer à des élections apaisées.
Initié par le Fond de Soutien et de Développement de Presse (FSDP) en collaboration avec le Groupement des Editeurs de Presse de Côte d’ivoire (GEPCI, ce séminaire durera deux jours.
Il sera l’occasion pour les participants venus de partout sur l’étendue de territoire national, de maintenir leur niveau élevé de professionnalisme, d’exactitude et d’impartialité dans leur couverture, à travers le thème : « La responsabilité du journaliste et du correspondant régional face aux défis des élections apaisées de 2020 ».
Au cours de cette journée, le Directeur Général de l’Institut des Sciences et Techniques de la Communication (ISTC), Alfred Dan Moussa, a  instruit les journalistes  sur les thématiques liées à la paix, la démocratie, la liberté d’expression et la cohésion sociale afin de renforcer leurs capacités et leurs compétences dans la promotion d’un environnement apaisé.
Quant au  président de l’Observatoire pour la liberté de la presse, de l’éthique et de la déontologie (OLPED), Zio Moussa, il a rappelé les participants les questions  d’éthiques et professionnelles associées à la couverture électorale.
Notons que ce séminaire est sous la  présidence du Ministre de la communication et des médias, Sidi Tiémoko Touré.
Il se déroule à Yamoussoukro et Grand-Bassam et les bénéficiaires attendus sont au nombre de deux-cent, à raison de cent participants par ville retenue et repartis en trois (3) groupes pédagogiques.
La  ville de Yamoussoukro accueille, les correspondants régionaux de presse, quant à la ville de grand-Bassam, elle accueille, les Secrétaires généraux de rédaction et les Chefs de services politiques des rédactions.
Thierry Lagognon
Share:

Leave a reply