San Pedro: Les guides religieux invités à sensibiliser à la paix, la cohésion sociale et à la tolérance politique dans les lieux de culte

27
0
Share:

La préfecture de San-Pedro, a organisé le week-end dernier, un cadre de concertation au profit des guides religieux afin de sensibiliser ces acteurs au rôle  et à la responsabilité dans la promotion de la tolérance et de la paix.

Cette rencontre s’est tenue à la salle de conférence de la préfecture de San-Pedro.

Selon le secrétaire général 2 de préfecture,  Koffi Yao Kan Claude, cette rencontre initiée par la préfecture depuis le mois dernier, intervient dans le cadre de la sensibilisation des populations balnéaires à l’approche des échéances électorales d’octobre 2020.

En effet, la situation politique actuelle a jalonné plusieurs évènements depuis quelques temps en Côte d’ivoire mettant en péril la cohésion sociale.

A Abidjan, comme dans plusieurs localités du pays, ces évènements ont déjà fait plusieurs morts.

A en croire le Secrétaire Général 2, ‘’ devant ces tumultes, devant ces marches et autres, ici à San-Pedro, toutes les populations ont décidé de façon commune de ne pas participer à tout ce qui est comme activité qui pourrait gêner le développement de la cité’’.

Pour le préfet de région, préfet du département de San-Pedro, Ousmane Coulibaly qui a présidé la rencontre, l’objectif général de ce cadre de concertation est de sensibiliser les uns et les autres aux dangers de la violence et à la nécessité d’une promotion constante des valeurs de la tolérance, de la paix et de cohésion sociale.

Aux leaders religieux, le préfet de région, exhorte à contrôler leur discours dans les lieux de culte pour éviter la mauvaise interprétation et la confusion dans l’utilisation des livres saints.

Il a donc demandé aux leaders religieux d’être des vecteurs de paix et de la cohésion sociale dans leur lieu de culte.

Le pasteur Armand Konan, prenant la parole a indiqué que, ‘’les principales causes des tensions se résument par le manque de respect des accords politiques mais aussi les divisions politiques au sein de la population, le manque de concertation entre les leaders des partis politiques et la population, le non-respect des engagements  et des textes de lois, la haine, la non-entente entre la population et les responsables de certains partis politiques.’’

Pour lui donc, seule la paix et la cohésion sincère entre les leaders politiques au sommet pourraient restaurer une paix véritable entre les populations.

Les guides religieux ont alors invité chaque leader politique à faire sa part de sacrifice pour le bonheur des ivoiriens.

Notons que cette rencontre, a enregistré à ce jour,  la participation des leaders de communautés ethniques, des associations de jeunesses et féminines, des organisations de la société civile ainsi que les leaders des partis politiques de la localité.

Thierry Lagognon

Share:

Leave a reply