Transport / Actes de vandalisme sur les véhicules: Touré Adama met en garde

107
0
Share:

Sévère mise en garde de Touré Adama, président de la Coordination nationale des gares routières de Côte d’Ivoire (CNGR-CI). En effet, son point-presse tenu le 25 août dernier au siège de sa structure à la gare Gbêba d’Adjamé,  a eu un seul point à l’ordre du jour :  les actes de vandalismes sur les véhicules lors des marches. Ainsi, dans sa déclaration sommaire, ‘’Adama coordination’’ comme l’appelle dans le secteur, n’est pas allé du dos de la cuillère pour asséner ses vérités. «(…) La CNGR-CI, dont je préside aux destinées, s’insurge vigoureusement contre les violences perpétrées par les manifestants sur nos véhicules. En effet, au cours des différentes marches qu’a connues le pays ces derniers temps, des voyous sans scrupules, ni foi se sont attaqués à nos biens. Toute chose qui a occasionné d’énormes pertes », a-t-il d’emblée affirmé. Avant d’arguer  que de Bonoua  à Daoukro en passant par Divo, Gagnoa et Abidjan, plus précisément Yopougon, plusieurs véhicules de tous les types de transport, ont subi la furia de personnes mal intentionnées. Pour l’orateur, outre les énormes dégâts matériels, ce sont des centaines de millions FCFA qui sont partis en fumée. Sans appel donc, il a réagi en ces termes : «(…) Trop, c’est trop. Nous rappelons à toutes fins utiles que les transporteurs sont des opérateurs économiques dont les activités n’ont aucun lien avec un parti politique. Par conséquent, en s’attaquant aux véhicules, les marcheurs et les commanditaires de ces marches déplacent le débat sur d’autres champs ». A ce stade de ses propos, Touré Adama a lancé l’ultimatum suivant : «(…) Si un seul de nos véhicules est encore saccagé dans une  ville, alors, on se verra dans l’obligation de suspendre toutes les activités du transport  dans cette localité », prévient-il.

Share:

Leave a reply