Décès du premier ministre/Révérend Pasteur Ediemou Blin Jacob ( président du forum national des confessions religieuses): » Que la mort d’ Amadou Gon Coulibaly aide à la réconciliation nationale »

68
0
Share:

Le décès du premier ministre Amadou Gon Coulibaly, survenu le mercredi 8 juillet, suscite des réactions de toutes les couches sociales. Le révérend pasteur Ediemou Blin Jacob, président du forum national des confessions religieuses et président de l’ église du Christianisme Céleste de Côte d’Ivoire, salue la mémoire d’ un homme courageux, travailleur, fidèle et respectueux.  » Dieu a donné et Dieu a repris. Nous ne nous attendions pas à cela. Les bruits que nous faisons quand nous sommes vivants, nous empêchent de voir ce qui va arriver. Mais, à travers les témoignages que nous entendons nous pouvons dire que le premier ministre Amadou Gon Coulibaly était un grand homme d’ État.Dieu nous montre qu’ il est temps que la Côte d’Ivoire change, pour apprécier les belles choses que Dieu nous donne » a dit le révérend pasteur.
 » Je présente mes condoléances à son épouse, à sa maman, à sa famille, à son parti et au président de la République Alassane Ouattara, qui a su entretenir les liens d’ alliance que le président Houphouët Boigny avait tissé avec la famille Gon Coulibaly. Le chef de l’État avait renoué cette alliance, en le nommant comme premier ministre et en le choisissant comme candidat à la prochaine élection présidentielle. Je prie pour que Dieu lui pardonne ses péchés et lui accorde une place au paradis » a ajouté le pasteur Ediemou. Selon lui cette mort doit aider à la réconciliation nationale, d’ autant que tous parlent du bien et reconnaissent les qualités du défunt.  » On doit aller aux élections en pensant au bien, pour avoir des élections apaisées, sans violences, où tout sera acceptable quelque soit le résultat » a dit le président du forum des confessions religieuses.
 » Je retiens de lui un homme fidèle à son mentor, avec qui il a travaillé pendant 30 ans sans déchirure. Il avait des ambitions légitimes, mais mesurées. Il savait être à sa place. Il aurait voulu que le président Ouattara soit candidat et qu’ il contribue à sa victoire.Car Dieu nous démontre que le président fait de bonnes choses pour la Côte d’Ivoire et nous ne voulons pas reconnaître » a ajouté le révérend pasteur Ediemou.
Parlant du RHDP, le parti au pouvoir, il a rappelé que le président Ouattara avait dit qu’ il serait candidat à sa propre succession si le président Bedié est candidat.  » S’ il a désigné un candidat qui a été rappelé par Dieu, il nous revient de raisonner, de faire le discernement » a dit le pasteur.
Il a souligné avoir annoncé à ses fidèles qu’ un événement allait se produire au mois de juillet.  » Je voulais une surprise agréable, mais c’ est Dieu qui décide. C’ est dur, mais nous disons qu’ avec Dieu, nous avons l’ espérance, le courage, la ferme volonté de ne pas renoncer. Pensons à la Côte d’Ivoire, aimons nous, pardonnons nous, allons aux élections apaisées, sans violences, préservons la paix. Que la terre soit légère au premier ministre » a-t-il conclu.
Calvin Wandji

Share:

Leave a reply