Koumassi/ Pluies diluviennes: Le Maire Bacongo poursuit les travaux d’ assainissement

184
0
Share:

Les prévisionnistes avaient annoncé de fortes précipitations à Abidjan et sur le littoral, au cours du mois de juin et juillet. Depuis quelques jours, ces prévisions se confirment, avec des fortes pluies qui se sont abattues sur la capitale économique, avec comme conséquences des pertes en vies humaines et d’ importants dégâts matériels. Mais dans la commune de Koumassi, les populations ont pour l’ instant été épargnées des désastres liés aux eaux de pluies, grâce aux grands travaux d’ assainissement lancés en mars 2019, par le Maire Ibrahim Cisse Bacongo. Selon Atse Achy Olivier, chef du service d’ hygiène et de salubrité à la Mairie de Koumassi, ces travaux donnent de réelle satisfaction, à preuve les fortes pluies qui sont tombées dans la commune ces derniers jours, sans causer de dégâts comme autrefois.
Il explique que le territoire communal est situé sur une zone plate, sans pente, avec une nappe phréatique en fin de sol. Ce qui implique que le sol a du mal à absorber de l’ eau. De plus, la commune est entourée de lagune, d’ où la présence d’ eau dans tous les canaux souterrains. Cette situation nécessite des travaux permanents, pour déboucher les canaux d’ évacuations. En outre il n’ existe pas de canaux de drainage dans certains quartiers de la commune. Cela nécessite de gros investissements.  » Nous sollicitons un soutien financier de l’ Etat pour continuer les travaux, car le budget communal ne peut pas suffire pour faire tous ces travaux » dit Achy. Il ajoute que les travaux sont en cours pour le pavage, la pose des caniveaux, le curage et l’ entretien des réseaux enterrés, dans certains quartiers. Dans la zone de Koumassi nort – est, où l’ on a pu constater une inondation à faible densité, l’ Onad et la Sodeci vont procéder au curage des exécutoires, a- t- il dit.
Toutefois, le chef de service d’ hygiène et de salubrité demande aux populations de ne plus verser des déchets solides dans les caniveaux, pour éviter de les obstruer. Le bitume de la voirie, le pavage et la construction des air de jeux, ont rendu plus sain le cadre de vie, afin que Koumassi soit » ‘Autrement » comme le veut le premier magistrat de la commune.
Calvin Wandji

Share:

Leave a reply